A A A

Le « négociateur dont tout le monde parle » est un boursicoteur

28 septembre 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le soi-disant négociateur Alessio Rastani, qui rêvait à la prochaine récession, n’était qu’un amateur de la Bourse à la recherche d’attention, rapporte l’Agence France Presse. Eh bien, son coup d’éclat a fonctionné : l’entrée « Alessio Rastani » dans Google produit plus de 5 millions de résultats.

En entrevue au quotidien britannique Daily Telegraph, il a déclaré que la Bourse n’était qu’un passe-temps pour lui. « Ce n’est pas mon boulot. Je suis un orateur. Je parle beaucoup. J’adore l’idée de parler en public », a précisé celui qui, en ondes, a annoncé la fin du monde financier d’ici les 12 prochains mois.

Au terme de l’entrevue télé explosive dans laquelle Alessio Rastani soutenait que « Goldman Sachs dirige le monde », BBC News s’est défendue d’avoir donné le micro à un imposteur en déclarant « n’avoir rien trouvé qui prouverait qu’il n’était pas un courtier ».

Selon l’Agence France Presse, Alessio Rastani vit dans une modeste maison mitoyenne d’une valeur de 230 000 euros (322 000 $ canadiens) dans le sud de Londres, qui appartient à sa petite amie.

Pour revoir l’entrevue controversée d’Alessio Rastani, cliquez ici.

Loading comments, please wait.