A A A
Épargne

Le CELI, ce grand incompris

4 mai 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Bien que le compte d’épargne libre d’impôt ait récemment fait beaucoup parler de lui, notamment suivant le dévoilement du budget fédéral, plus du quart des Canadiens (28 %) serait actuellement confus, voire ignorant, des avantages pratiques de cet outil d’épargne, selon un récent sondage mené par Tangerine.

Interrogés à ce sujet, seulement 56 % des sondés ont été en mesure d’identifier le nouveau plafond de cotisation, passé de 5 500 $ à 10 000 $.

De plus, seulement 14 % ont correctement situé la nouvelle date de cotisation effective au 1er janvier 2015.

Parmi les 51 % de participants détenant un CELI, les résultats du sondage révéleraient plusieurs lacunes au sujet des règles et des limites de cotisation.

Plus précisément, 31 % des détenteurs de CELI sondés ignorent la possibilité de transférer l’espace de cotisation non utilisé des années antérieures; et 31 % ne savaient pas qu’il était possible de cotiser à n’importe quel moment de l’année.

En matière de pratiques de cotisation, les statistiques révèlent les faits suivants :

• 62 % cotisent une fois l’an;
• 38 % utilisent le CELI pour l’épargne-retraite;
• 42 % rapportent avoir antérieurement cotisé le maximum permis de 5 500 $;
• 30 % d’entre eux croient pouvoir cotiser pleinement au nouveau maximum de 10 000 $.

Autres données :

• 9 % entendent ouvrir un CELI en 2015;
• 40 % se déclarent indécis;
• 51 % n’ont pas l’intention d’ouvrir un CELI en 2015; 66 % d’entre eux ont cité le manque d’argent comme cause principale.

La rédaction vous recommande :

• Le plafond du CELI relevé, les règles des FERR assouplies
• Devrait-on plafonner la contribution à vie au CELI?
• Les 5 plus gros CELI au Canada

 

 

Loading comments, please wait.