A A A

Le chômage est resté stable en juin

14 juillet 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Selon les dernières données de Statistique Canada pour juin, l’emploi a été stable pour un deuxième mois d’affilée. Le taux de chômage n’a gagné que 0,1 % pour atteindre 6,2 %, demeurant ainsi parmi les plus bas en 30 ans. Dans les 12 derniers mois, 290 000 nouveaux emplois ont été créés au Canada, une progression de 1,7 %.

La progression du travail à temps partiel a largement compensé le repli du travail à temps plein en juin. Dans les 12 derniers mois, la croissance de l’emploi à temps partiel a été plus rapide que celle de l’emploi à temps plein.

Le secteur des services professionnels, scientifiques et techniques a été le seul où l’emploi s’est haussé de façon marquée en juin (+37 000). Par rapport à l’année précédente, l’emploi y a grimpé de 7,5 %, soit 86 000 travailleurs de plus. Cette industrie est arrivée dans les premières en termes de croissance de l’emploi depuis juin 2007.

En juin, les services aux entreprises, les services relatifs aux bâtiments et les autres services de soutien ont enregistré le plus fort repli (-18 000), ramenant l’emploi dans cette industrie à un niveau similaire à celui d’un an plus tôt. Si l’emploi est resté le même dans le secteur de la fabrication en juin, il a baissé de 1,6 % (-33 000) en un an.

En construction, l’emploi dans a fléchi de 16 000 en juin, la première baisse mensuelle significative en deux ans. Malgré tout, le secteur a bénéficié d’une robuste croissance de 7,2 % depuis juin 2007.

L’emploi dans les soins de santé et l’assistance sociale a également perdu des plumes en juin (-17 000). Malgré ce recul, l’emploi dans cette branche d’activité a augmenté de 2,8 % dans les 12 derniers mois.

L’Alberta et la Nouvelle-Écosse portées à des sommets jamais vus
En Alberta, la croissance de l’emploi a atteint des records en juin. La province a profité de 10 000 emplois additionnels, propulsant le taux à 72,2 %. Dans la dernière année, ce taux s’est établi à 3,1 %, le plus élevé au pays, surtout grâce aux services professionnels, scientifiques et techniques, au commerce, à l’agriculture, ainsi qu’à la finance, aux assurances, à l’immobilier et à la location.

La Nouvelle-Écosse a aussi atteint un taux d’emploi inégalé de 59,3 % le mois dernier, comptant 6 200 emplois en plus. En un an, ceux-ci ont augmenté de 2,2 % dans la province.

Le Manitoba a également gagné des emplois en juin (+4 000). Depuis juin 2007, l’emploi dans la province s’est propulsé de 1,9 %.

En juin, le taux de chômage québécois s’est établi à 7,2 % (-0,3 %) à la suite d’un recul de la participation au marché du travail. En un an, l’emploi a crû de 0,5 %, un taux de loin inférieur à la moyenne nationale. Les baisses notées dans le commerce et les services d’enseignement ont contrebalancé les hausses dans les services professionnels, scientifiques et techniques, la construction et dans certaines autres industries du service.

En juin, l’Ontario a perdu 24 000 emplois et le taux de chômage est monté à 6,7 % (+0,3 %). Dans l’ensemble, le taux de croissance annuel de l’emploi de la province a continué d’avoisiner la moyenne du pays. Sur 12 mois, l’emploi y a crû de 1,7 %, surtout grâce au secteur de la construction et à plusieurs branches du secteur des services.

L’emploi a fléchi à Terre-Neuve-et-Labrador en juin, mais sur 12 mois, il a avancé de 1,8 % grâce aux fortes hausses en construction, dans les administrations publiques, le transport et l’entreposage.

Loading comments, please wait.