A A A
Assurance

Le climat plombe la rentabilité de la TD

31 juillet 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’action de la Banque TD a reculé de près de 2 % mardi à Toronto. Les investisseurs ont mal digéré la nouvelle confirmant que le numéro deux bancaire au pays subira une perte nette de 240 à 290 millions de dollars pour ses activités d’assurance au 3e trimestre.

Cette perte anticipée découle des frais d’environ 418 millions de dollars attribuables à la fois à des événements météorologiques violents et à une hausse des demandes d’indemnisation d’assurances générales. Si l’on exclut cette perte, les bénéfices du secteur de l’assurance devraient s’établir entre 130 et 180 millions de dollars.

Ces dédommagements sont consécutifs aux terribles inondations qui ont ravagé le sud de l’Alberta en juin et le Grand Toronto au début de juillet.

La TD comptabilisera également une provision qui pourrait atteindre 125 millions de dollars avant impôts à la suite des inondations en Alberta, montant qui correspond principalement aux pertes sur créances du portefeuille de crédit garanti par des biens immobiliers.

Incertitude accrue

Comme un malheur n’arrive jamais seul, TD Assurance doit maintenant composer avec une incertitude accrue depuis quelques années en raison des réformes de l’assurance automobile à l’extérieur du Québec.

TD Assurance avait connu une hausse des demandes d’indemnisation pour blessures corporelles en 2012 liée à la réforme d’avant 2010 dans le secteur automobile et les réserves avaient été augmentées en conséquence au 4e trimestre de 2012.

« Malheureusement, l’évolution défavorable des demandes pour le présent exercice a poussé la TD à augmenter ces réserves encore davantage; les résultats de TD Assurance pour le 3e trimestre comprendront une provision supplémentaire d’environ 395 millions de dollars avant impôts afin d’augmenter les réserves pour sinistres en assurances générales », a précisé l’institution bancaire.

Le nombre de litiges qui continue d’augmenter, surtout en secteurs urbains comme Toronto, ajoute encore plus d’incertitude dans le calcul des coûts prévus du règlement des demandes d’indemnisation pour blessures corporelles en assurance auto. Également, la fraude continue de causer de l’incertitude quant aux demandes d’indemnités d’accidents en Ontario.

Ces circonstances, prises dans leur ensemble, ont obligé TD Assurance à réévaluer à la hausse les pertes anticipées pour les demandes d’indemnisation d’années antérieures, qui servent à calculer les réserves pour sinistres.

À moyen terme, la TD prévoit une baisse modeste des bénéfices tirés des activités d’assurance par rapport au niveau normalisé de 600 millions de dollars de 2012.

L’action de la Banque TD a clôturé la séance à 87,25 $, en baisse de 1,64 $.

Loading comments, please wait.