A A A

Le Conference Board prône un marché canadien unique

18 janvier 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(18-01-2007)« Notre économie intérieure balkanisée convient mal à la concurrence mondiale. Comme l’Union européenne, qui a développé un seul marché pour plus de 24 pays, le Canada doit créer un seul marché canadien. »

Voilà le message que lance le Conference Board du Canada dans son rapport intitulé Mission possible : un rendement phénoménal de l’économie canadienne sur la scène mondiale.

Pour le groupe de pression basé à Ottawa, un marché canadien unique améliorerait la productivité et la capacité concurrentielle globales du Canada.
« Seulement un cinquième de l’économie canadienne(excluant les administrations publiques)est aussi productive que son équivalent américain. La diminution des obstacles à la concurrence, particulièrement dans le secteur des produits commercialisables, aiderait à combler l’écart de productivité entre le Canada et les États-Unis », précise le Board.

Pour y parvenir, le Canada doit :
* Accroître la productivité et la compétitivité.
* Créer un marché canadien unique.
* Revoir la question de la main-d’œuvre.
* Revitaliser le commerce international et l’investissement étranger.
* Définir de nouvelles priorités en matière de politique étrangère.

La croissance économique qui émergerait de cette nouvelle structure ne devrait pas se faire aux dépens de l’environnement. Selon le Board, le Canada doit
« intégrer dans un même concept de prospérité durable » les enjeux de la croissance économique et de la durabilité de l’environnement, et élaborer de meilleurs indicateurs de la relation entre les deux.

Actuellement, le Canada se trouve enchevêtré dans un système contraignant de réglementation et d’obstacles à la concurrence, estime le Board. Ce système interfère avec le mouvement des produits et services, rend plus difficile pour les gens la tâche de déménager en vue d’un emploi et réduit la circulation des investissements à l’intérieur du pays.

« La performance économique du Canada se laisse distancer par celles d’autres pays qui augmentent leur productivité à un rythme plus rapide. La productivité est une "croissance intelligente". Alors, faisons-en un impératif national », clame l’organisme.

Les auteurs du rapport somment les gouvernements de prendre les mesures nécessaires pour créer un marché canadien unique : s’attaquer au vaste écheveau de la réglementation et aux autres barrières non tarifaires, réformer le régime de taxation et ouvrir plus d’industries aux pressions de la concurrence.

Pour consulter le rapport Mission possible : un rendement phénoménal de l’économie canadienne sur la scène mondiale (en anglais), cliquez ici :

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000