A A A
Économie

REER : le Fonds FTQ inquiet du taux d’épargne

23 février 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

titrelire_argent_budget_425Au tour du Fonds de solidarité FTQ de s’inquiéter du faible taux d’épargne des Québécois.

De passage dans le Bas-Saint-Laurent, son PDG, Yvon Bolduc, a déploré que l’épargne ne soit pas encore « partie prenante » des habitudes des travailleurs québécois. En fait foi le taux de participation à un REER, qui demeure parmi les plus bas au pays.

« À eux seuls, les régimes publics ne suffiront pas à offrir aux Québécois une retraite confortable », a indiqué le président directeur-général du Fonds FTQ. Il a profité de l’occasion pour souligner le « rôle structurant » que joue son fonds en incitant les travailleurs à se créer de saines habitudes d’épargne en vue de la retraite.

Sur dix ans, en incluant l’effet des crédits d’impôt, les actionnaires du Fonds FTQ ont obtenu un rendement de 7,9 %, « ce qui est supérieur au rendement moyen des fonds communs équilibrés canadiens qui s’est élevé à 4,1 %, » a-t-il précisé.

En plus d’un rendement attrayant, les actionnaires-propriétaires du Fonds FTQ participent à la croissance d’entreprises comme Gagnon Image, Les Distributions Arnaud, Menuiserie Roland Perreault toutes de Rimouski ou encore Projexco de Sainte-Luce. « D’ailleurs, au fil des ans, ce sont plus de 124 millions de dollars qui ont été investis par le Fonds et son réseau dans le Bas-Saint-Laurent. Une contribution significative au développement économique de la région », a affirmé Yvon Bolduc.

Grâce aux 30 % d’économies d’impôt supplémentaires que procure le REER du Fonds FTQ, les épargnants peuvent cotiser en réduisant l’impact sur leur budget. Par exemple, pour économiser 100 000 $ en 25 ans dans le REER du Fonds FTQ, un travailleur n’a qu’à débourser 22 000 $ ou 880 $ nets par année (en supposant une souscription en fin d’année et un taux de rendement annuel composé de 3 %).  « S’il avait choisi un autre produit de placement comme un fonds commun équilibré canadien, ses économies ne s’élèveraient qu’à 67 500 $ sur la même période », estime le Fonds FTQ, qui base son calcul sur une cotisation en fin d’année et un taux de rendement annuel composé de 5 %.

Pour l’exercice financier en cours, le Fonds FTQ rappelle qu’il n’est pas limité dans le nombre d’actions qu’il peut émettre. Les crédits d’impôt supplémentaires pour fonds de travailleurs équivalent à 30 % et sont admissibles jusqu’à une souscription de 5 000 $ annuellement.

Loading comments, please wait.