A A A
Établissements

Le FRAPRU bloque une succursale de la RBC

12 décembre 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Quelques dizaines de membres du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) ont bloqué, mercredi, les portes d’une succursale de la Banque Royale du Canada au centre-ville de Montréal.

Le FRAPRU réclame que le gouvernement québécois réinstaure la taxe sur le capital pour les banques et les autres institutions financières. Cela permettrait de « générer 600 millions de dollars de revenus additionnels par année », estime le FRAPRU. Avec cet argent, Québec pourrait financer au moins 7 000 logements sociaux de plus à chaque année que les 3 000 prévus dans le budget 2013-2014 du ministre Nicolas Marceau, dit le FRAPRU.

« En 2013, les six plus grandes banques canadiennes ont engrangé des profits de 30,3 milliards de dollars, dont 8,4 milliards pour la seule RBC. Elles peuvent et doivent être davantage mises à contribution dans la lutte contre la pauvreté et l’amélioration des services publics », a déclaré François Saillant, coordonnateur du FRAPRU.

Le FRAPRU est un regroupement national qui considère le logement comme « un droit fondamental, un bien essentiel, auquel tous et toutes doivent avoir pleinement accès ».

Loading comments, please wait.