A A A

Le huard à 77 cents US d’ici la fin de 2005

3 mai 2005 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(03-05-2005)L’économiste en chef et stratège de la FinancièreBanque Nationale, Clément Gignac, soutient que la forte pousséedu prix des matières premières, stimulée par la demandechinoise, a grandement contribué à l’essor du huard.

Or, les importations chinoises ont diminué de façon non négligeableau cours des derniers mois, ce qui porte Clément Gignac à croireque les prix des produits de base vont suivre cette tendance. La valeur du dollarcanadien étant intimement liée au prix de ses ressources, il estimeque le huard vaudra 77 cents US d’ici la fin de 2005.

L’économiste constate que des «joueurs non traditionnels»,comme les fonds spéculatifs, ont de plus en plus d’impact sur lemarché des devises. Comparant le dollar canadien avec des monnaies d’importancesimilaire, comme les dollars australiens et néo-zélandais, ilnote que seul le huard fait face à des écarts de taux négatifsavec le dollar américain. «Il y a fort à parier qu’undésintéressement à l’égard desdites devisesaurait un impact plus grand sur le huard que par le passé», dit-il.

Mais que ceux qui sont «long» sur le dollar canadien demeurentrassurés. Le huard est présentement sur une tendance séculairehaussière, dit Clément Gignac, bien que la conjoncture cycliqueactuelle soit propice «à lui faire perdre quelques plumes supplémentaires».

Loading comments, please wait.