A A A

Le Japon officiellement en récession

18 novembre 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le PIB du Japon a reculé de 0,4 % au 3e trimestre de 2008. Bien que faible, ce fléchissement fait entrer officiellement la deuxième plus importante économie mondiale en récession. En effet, le PIB nippon avait connu une croissance négative de 3,7 % au 2e trimestre de 2008.

Le Japon rejoint donc l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie dans le palmarès des États industrialisés qui ne parviennent plus à créer de la richesse. La dernière récession de l’économie nipponne remontait à 2001 alors que son PIB s’était contracté durant trois trimestres de suite.

La baisse du PIB au 3e trimestre est tout de même beaucoup moins considérable que celle du trimestre précédent. Quelques indicateurs économiques, dont la production industrielle avec une croissance modeste en juillet et en septembre, laissaient entrevoir toutefois ce résultat. «Néanmoins, il ne faut pas trop se faire d’illusions sur l’économie nipponne. Le secteur extérieur, son principal moteur de croissance depuis plusieurs années, est mis à rude épreuve par le ralentissement économique mondial, et l’appréciation du yen cet automne ne vient guère améliorer la situation. En ce qui a trait à la demande intérieure, le plan de stimulation économique du gouvernement devrait apporter son lot d’effets positifs, mais, avec une faible confiance des consommateurs et des entreprises, les pressions sont à la baisse pour les dépenses de consommation et d’investissement», indique Hendrix Vachon, économiste au Mouvement Desjardins.

Les plus récentes prévisions du Fonds monétaire international et de l’Organisation de coopération et de développement économiques tablent respectivement sur un recul de 0,2 % et de 0,1 % du PIB japonais en 2009.

Loading comments, please wait.