A A A
Baisse économique

Le krach chinois affecte plusieurs marchés

10 juillet 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La théorie des dominos, vous connaissez? C’est actuellement ce que craignent les investisseurs internationaux à la suite du krach de 5,9 % de la Bourse de Hong Kong, mercredi. Une chute qui s’ajoute à la perte de valeur de près de 30 % recensée depuis le début de juin et à la suspension des cours des Bourses de Shanghaï et de Shenzhen.

L’inquiétude observée dans le marché asiatique, tributaire du marché chinois, s’appuie sur des chiffres éloquents : Tokyo a chuté de 3,14 %, Taïwan de 2,96 % et Séoul de 1,35 %, indique Le Figaro. L’incertitude gagnerait aussi d’autres économies émergentes, dont le Brésil.

Les parquets de New York et de Toronto ont également terminé la journée en baisse, notamment dans les secteurs de l’énergie et des services bancaires.

PROPAGATION RAPIDE

Le krach s’est propagé via les petites capitalisations, soit des sociétés privées dont les cours avaient atteint « des niveaux astronomiques, sans lien avec leur valeur réelle », rapporte Le Monde.

Dans l’urgence, la China Securities Regulatory Commissions, a annoncé de nouvelles mesures visant à stopper les pertes à la Bourse chinoise.

Deux d’entre elles sont des interdictions de vente d’actions. La première vise les grands actionnaires, qui ne pourront se défaire de leurs titres au cours des six prochains mois, la seconde cible les investisseurs étrangers détenant des participations dans des sociétés cotées à Shanghaï ou à Shenzhen, majoritairement inférieures à 5 %.

La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques