A A A
Revue de presse

Le krach chinois causé par un article?

1er septembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les marchés mondiaux ont été particulièrement éprouvés la semaine dernière en réaction aux fluctuations des Bourses chinoises. Les autorités de l’Empire du Milieu croient avoir trouvé le « coupable », qui a dû faire son mea-culpa hier matin, rapporte l’Agence France-Presse.

Un journaliste financier chinois a ainsi « avoué » avoir causé « la panique et le désordre » sur le marché, selon une vidéo diffusée par la télévision d’État. Wang Xiaolu, qui a été placé en détention dimanche, a dû se confesser en direct sur les ondes, sans avoir subi de procès au préalable. L’agence officielle Chine nouvelle précise qu’il est soupçonné d’avoir diffusé de fausses informations à propos des titres et des prévisions du marché à long terme.

L’homme, qui travaille au magazine Caijing, a écrit un article en juillet, dans lequel il affirme que « les régulateurs du secteur étudiaient la possibilité d’une sortie des fonds publics du marché », explique l’AFP.

Cette perspective avait « de quoi affoler les investisseurs » puisque Pékin était intervenu à plusieurs reprises en abaissant leurs taux en plus d’injecter massivement des fonds dans des organismes publics pour les maintenir à flot.

UNE PRATIQUE COURANTE

La Commission chinoise de régulation des marchés financiers (CSRC) a rapidement qualifié les propos tenus dans l’article publié « d’irresponsables ».

M. Wang a déclaré avoir délibérément cherché à dramatiser la situation.

« Je n’aurai pas dû publier cet article qui a négativement influencé le marché à un moment très sensible (…) Je suis profondément désolé », a-t-il affirmé.

Ce type de confession télévisée est une pratique courante en Chine, où la justice reste étroitement soumise au pouvoir politique, rappelle l’AFP.

Dimanche, la justice chinoise a également inculpé 197 personnes en lien avec la débâcle financière du pays. Elles ont été « sanctionnées pour avoir répandu des rumeurs en ligne », non seulement à propos de la Bourse, mais aussi des explosions survenues à Tianjin il y a deux semaines.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques