A A A

Le marché boursier canadien aurait encore du souffle

13 octobre 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(13-10-2006)Les éléments fondamentaux favorisent encore les actions canadiennes, estime Pat McHugh, vice-président et portefeuilliste principal à la firme MFC Global Investment, de Toronto.

En entrevue au Financial Post, il a indiqué que le marché boursier canadien devrait produire un rendement d’environ 10 % au cours des 12 prochains mois. Les bénéfices sont encore au rendez-vous, et ce, même après cinq ans de croissance soutenue. Certes, le cycle commence à s’étirer et il serait prudent, dit-il, de ne pas surpondérer tous azimuts les positions en actions canadiennes.

Parmi les indicateurs que Pat McHugh trouve positifs, il note le ratio cours/valeur comptable des entreprises. Actuellement, ce ratio se situe à 2,6, soit assez près du sommet historique de 3,2 atteint en 2000. À première vue, cela signifie que les actions sont chères. Mais l’expert fait remarquer que, en 2000, le rendement des actions se situait à 10,5 %, comparativement à 15,8 % aujourd’hui. Il y a donc encore de la place pour la croissance.

Pat McHugh souligne aussi que le marché canadien des actions demeure plus attrayant que celui des obligations.

Son choix de titres repose sur l’analyse fondamentale et quantitative, secteur par secteur. Il porte une attention particulière aux perspectives de profits, à leur rythme de croissance et au rendement des actions. Il utilise également certaines mesures traditionnelles, comme les annonces de résultats positifs et les révisions à la hausse des prévisions de bénéfices.

Parmi les titres qu’il apprécie, on trouve Telus. Sa rentabilité s’est améliorée sans discontinuer depuis 2003 et elle devrait récompenser ses porteurs de parts depuis sa transformation en fiducie de revenu.

Il a aussi un fort penchant pour tout le secteur bancaire qui, trimestre après trimestre, annonce des bénéfices et des dividendes en hausse. En outre, la baisse attendue des taux d’intérêt au pays devrait le favoriser. Son titre préféré est celui de RBC Groupe financier.

Son portefeuille comprend aussi des actions des Vêtements de sport Gildan, de CAE et de Teck Cominco.

Loading comments, please wait.