A A A

Le marché immobilier de luxe se démocratise 

23 mai 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(23-05-07)Selon un rapport de Royal LePage, ce sont les nouveaux riches qui propulsent les ventes de maisons haut de gamme.

Ce rapport 2007 sur les propriétés de luxe de Maison de prestige indique que le nombre de ventes de demeures de prestige a nettement progressé d’une année à l’autre dans la quasi-totalité des villes sondées.

L’enquête menée par Ipsos-Reid montre que les Canadiens attribuent leur accession à la richesse aux fruits de leur labeur. En effet, 46 % citent le travail assidu, suivi de la volonté de réussir(27 %)et d’études supérieures(18 %). Seulement 4 % des répondants semblent croire que leur succès et leur stabilité financière sont liés au fait d’être nés dans la bonne famille et 1 % affirment devoir leur succès à la chance.

« La vie de luxe n’est plus l’apanage d’une élite. Des conditions économiques prospères et une certaine confiance face à l’avenir du marché ont créé, chez de plus en plus de familles canadiennes, un engouement grandissant pour l’investissement dans des propriétés de luxe. En conséquence, le marché des propriétés dans ce créneau est très animé, ce qui a entraîné des tensions haussières sur les prix », a tenu à préciser Phil Soper, président et chef de la direction, services immobiliers de Royal LePage.

[ Retour

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000