A A A
Comptoir/guichet

Le mois de la littératie financière commence à vive allure

2 novembre 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Novembre, le mois de la littératie financière, connaît un départ sur les chapeaux de roues cette année. Jeudi matin, 1er  novembre, un lecteur de Conseiller.ca nous alertait que, en première page du populaire site Kijiji, le cabinet Investissements BlueHedge invitait les épargnants à investir sur le marché Forex et à obtenir des rendements de 9 % par mois sans risque.

« Cet investissement ne sera disponible que pour les 30 prochains jours, les projets de développement durables étant prêts à commencer. Saisissez cette occasion d’investissement unique », clame BlueHedge.

Une arnaque? Malgré toutes les apparences, non.

BlueHedge est un pseudo-site financier lancé dans le cadre d’une campagne nationale de sensibilisation contre la fraude. Élaboré par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et les Autorités canadiennes en valeurs mobilières afin de renseigner le public sur les cyberfraudes, BlueHedge est un outil pédagogique. Les personnes qui mordent à l’appât en cliquant sur un bouton les incitant à investir sur-le-champ sont dirigées vers une page contenant des conseils et des suggestions sur ce qu’elles doivent faire si elles sont véritablement victimes d’une fraude. « Nous avons créé la campagne BlueHedge pour qu’elle ait l’air légitime », disait la GRC en avril dernier.

Manifestement, ça marche. Lors d’une première campagne qui s’est déroulée de novembre 2011 à février 2012, le site de BlueHedge a reçu près de 18 000 visites d’internautes canadiens.

Toujours pour souligner le mois de la littératie financière, plusieurs intervenants de l’industrie de services financiers ont annoncé leurs initiatives en ce sens.

Ainsi, l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) fait la promotion de son outil d’information en ligne Info-conseiller comme moyen d’aider les investisseurs dans leur choix d’un professionnel du placement.

Depuis que l’OCRCVM a lancé ce service gratuit en 2010, « les membres du public et du secteur des placements et d’autres parties intéressées ont généré plus de 113 000 rapports Info-conseiller, lesquels décrivent en détail les antécédents de plus de 22 000 conseillers en placement travaillant dans au-delà de 200 sociétés de placement réglementées par l’OCRCVM au Canada », souligne l’organisme.

Pour sa part, BMO Banque de Montréal publiera une série de conseils financiers tout au long de novembre. « Les conseils de BMO sont conçus pour aider les personnes et les familles à épargner et à gérer plus efficacement leurs finances quotidiennes », dit BMO.

La Banque Scotia a annoncé une stratégie qui met en relief les quatre grandes différentes étapes de la vie (débutants, bâtisseurs, force de l’âge et conservateur/entameurs). « Cette stratégie est une sorte de feuille de route en matière financière pour la Banque Scotia, ses produits et services et ses efforts philanthropiques afin de nous assurer que nos clients et les communautés que nous desservons, partout dans le monde, reçoivent l’information financière dont ils ont besoin, en langage clair et au moment opportun », a indiqué la Scotia.

L’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes (ACCAP), elle, vient de lancer sa campagne Prêt pour la vie en vue d’aider les Canadiens à mieux comprendre les assurances des personnes. L’ACCAP a actualisé la page de son site Web sur la littératie financière. Les consommateurs y trouveront diverses ressources, notamment des guides sur les produits d’assurances de personnes et un outil en ligne leur permettant de gérer leurs principaux documents personnels et financiers. En novembre, les messages de l’ACCAP sur Twitter (@ACCAP_Fr) seront eux aussi axés sur la campagne Prêt pour la vie.

Rappelons que le gouvernement fédéral canadien a déterminé en 2009 que la littératie financière était une priorité et a fondé le Groupe de travail sur la littératie financière.

En 2011, un premier rapport invitait les institutions financières à partager la responsabilité d’éduquer, d’informer et d’engager les Canadiens en matière de littératie financière. En outre, les institutions financières canadiennes ont été appelées à déclarer leurs activités en matière de littératie financière dans le cadre de leurs rapports sur la responsabilité sociale d’entreprise.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000