A A A

Le niveau de confiance des consommateurs américains à son plus bas en six ans

21 janvier 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le Nouvel An a entraîné un sérieux cas de blues d’après-fêtes chez les consommateurs, selon les plus récents résultats de l’Indice CASH RBC (Consumer Attitudes and Spending by Household). La confiance des consommateurs a chuté de façon générale et les attentes des Américains par rapport au futur ont reculé dans le négatif. Ainsi, l’Indice général CASH RBC s’élève à 56,3 pour janvier 2008, plus de 9 points en-dessous du niveau de 65,9 de décembre.

« Le déclin général de l’indice, à son plus bas niveau depuis le début de la cueillette de données en 2002, met en relief l’impact que les coûts grimpants des produits alimentaires et de l’énergie et que les valeurs en baisse du secteur de l’habitation ont sur la confiance des consommateurs », révèle T.J. Marta, stratège économique et revenu fixe pour RBC Marchés des Capitaux. Les consommateurs pourraient diminuer encore plus leurs dépenses, augmentant le risque de récession.

Les points saillants du sondage incluent :
– La perspective économique des consommateurs a plongé ce mois-ci, comme le démontre l’Indice des attentes RBC, atteignant -8,2 contre 7,9 en décembre. Le résultat de janvier est le plus bas niveau d’optimisme pour le futur depuis les ravages de l’ouragan Katrina. La baisse de l’indice est poussée par l’attente d’un affaiblissement général de l’économie dans six mois. Parmi les Américains interrogés, 27 % croient que leur économie locale faiblira. Seulement 19 % pensent qu’elle se renforcera dans six mois.

– L’Indice des conditions actuelles RBC a glissé de plus de 6 points en janvier, s’élevant à 78,9, comparativement à 85,3 en décembre. Les inquiétudes par rapport à l’état actuel de l’économie ont dépassé les visions positives : un tiers des Américains (32 %) évalue son économie locale comme faible et la moitié moins (15 %) croit qu’elle est vigoureuse.

– La perception négative des Américains par rapport à leurs conditions futures et actuelles se reflète dans leurs projets d’investissement ou d’achats majeurs. L’Indice d’investissement RBC a décliné de plus de 3 points, passant de 79,7 à 76,3 entre décembre et janvier. C’est le recul de confiance dans l’investissement futur qui a surtout amené cette baisse générale. En janvier, seuls 33 % des Américains ont dit avoir confiance en leur capacité future à investir, comparativement à 37 % le mois dernier. La confiance dans le marché des actions est tombée de façon prononcée, puisque 30 % des consommateurs considèrent que le mois prochain sera un bon temps pour investir en Bourse, en baisse par rapport au 36 % en décembre.

– La perception des Américains face à la sécurité d’emploi a aussi reculé ce mois-ci, mais reste relativement forte. L’Indice d’emploi RBC se situe à 106,9, comparativement à 113,9 en décembre. Les expériences de perte personnelle d’emploi ont augmenté de 4 points en janvier, 37 % des consommateurs en rapportant une dans leur cercle immédiat, contre 33 % en décembre. De plus, seuls 32 % se disent plus confiants par rapport à leur sécurité d’emploi, en baisse de 4 points par rapport au mois précédent.

L’Indice RBC CASH, un sondage mensuel de l’attitude des consommateurs, se compose de quatre sous-indices : l’Indice des conditions actuelles RBC; l’Indice des attentes RBC; l’Indice de l’investissement RBC; et l’Indice des emplois RBC. Ces données se basent sur un échantillon représentatif de 1 027 adultes américains sondés du 7 au 9 janvier 2008, par la firme de recherche Ipsos Public Affairs. La marge d’erreur est de plus ou moins 3,1 %.

Loading comments, please wait.