A A A

Le nouveau Budget du gouvernement québécois s’attire les foudres

28 mai 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(28-05-2007)Dans son nouveau budget du 24 mai dernier, le gouvernement du Québec a choisi de réduire les impôts personnels de près de un milliard. Cette décision recueille des opinions partagées, mais généralement contestataires.

Selon Clément Gignac, économiste en chef et stratège en chef à la Financière Banque Nationale, la décision pourrait entraîner un déficit budgétaire à compter de 2009-2010. Le gouvernement devrait alors hausser les tarifs de toutes sortes, dont ceux de l’électricité, à moins qu’il puisse accélérer la réingénierie de l’État ou ramener Ottawa à la table des négociations sur les transferts fédéraux. M. Gignac croit cette dernière option peu probable.

Dans une note adressée à ses clients, il indique : « Le gouvernement libéral minoritaire mise sur la prémisse que la réduction des impôts ne causera pas sa chute à l’Assemblée nationale, mais résultera plutôt en pressions accrues sur la bureaucratie pour qu’elle devienne plus efficiente. »

Malgré tout, M. Gignac estime que, économiquement parlant, la baisse des impôts personnels de un milliard « constitue un pas dans la bonne direction, rendant le régime d’imposition du Québec davantage concurrentiel avec ceux de ses partenaires commerciaux ».

Loading comments, please wait.