A A A

Le NYMEX au conseil de la Bourse de Montréal

15 février 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(15-02-2007)La New York Mercantile Exchange(NYMEX)et la Bourse de Montréal s’associent afin de créer, à Calgary, une bourse électronique de compensation et de commercialisation de produits dérivés pour les marchés énergétiques hors cote.

Les deux partenaires contribueront moitié-moitié au financement et à la rentabilité de l’entreprise, dont le nom reste à venir. En conférence de presse, Luc Bertrand, pdg de la Bourse de Montréal, et Richard Schaeffer, président du conseil de NYMEX, ont indiqué que cette nouvelle société sera opérationnelle « dès que possible ».

Dans le cadre de cette alliance, NYMEX acquiert une participation de 10 % dans la Bourse de Montréal. Cette prise de position est évaluée à quelque 82 millions de dollars canadiens. C’est Richard Schaeffer qui siégera au conseil d’administration de la Bourse.

Le plan d’affaires de la nouvelle Bourse comprendra deux phases. D’abord, les partenaires offriront des services de compensation aux participants aux marchés énergétiques hors cote. « Ces services seront axés sur des contrats ayant une livraison physique ou financière, dont le sous-jacent est principalement des produits énergétiques canadiens », a précisé Luc Bertrand.

Ensuite, la société entend mettre sur pied et commercialiser des contrats à terme et des contrats d’options standardisés portant sur ces mêmes produits sous-jacents. Elle utilisera les services des deux partenaires en vue de bénéficier d’économies d’échelle et de limiter ses coûts opérationnels.

En conférence de presse, Richard Schaeffer a indiqué que des experts prévoient que le Canada sera le 3e plus important producteur mondial d’hydrocarbures dans 10 ans. Selon lui, il est dans l’ordre des choses qu’on y trouve des services de gestion du risque dans le secteur de l’énergie.

Par ailleurs, la Bourse de Montréal a profité de l’occasion pour présenter ses résultats de l’exercice 2006.

Les revenus se sont établis à 79,3 millions de dollars, en hausse de 25 % par rapport à 2005. Le bénéfice net a progressé de 64 % pour atteindre 24,8 millions de dollars, ou 2,83 $ par action sur une base diluée. La Bourse de Montréal explique ces résultats par l’augmentation de 41 % du volume d’activité ainsi qu’une « exécution disciplinée du plan d’affaires ».

« Comme nous l’avons souligné en tout début d’année, l’activité sur le marché boursier des produits financiers dérivés canadiens s’est avérée exceptionnelle en 2006. Avec un volume d’activité record en 2006 […] la Bourse de Montréal démontre non seulement qu’elle offre aux investisseurs un marché de classe mondiale, mais que son modèle d’affaires intégré produit également de solides résultats », a déclaré Luc Bertrand.

Pour finir, Luc Bertrand a mentionné que le processus d’inscription des actions de la Bourse de Montréal à la cote de la Bourse de Toronto était « très avancé ». L’institution du square Victoria déposera incessamment un prospectus préliminaire sans placement.

On y apprendra que les actions de la Bourse seront divisées à raison de 3 pour 1 et que leur négociation s’effectuera sous le symbole MXX.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000