A A A

Le PIB canadien baisse de 0,2 % en février

1er mai 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’activité économique s’est repliée de 0,2 % en février, se maintenant à un rythme beaucoup plus faible que celui du premier semestre de 2007. La majeure partie de ce recul provenait du commerce de gros et du secteur de la fabrication.

Le commerce de détail, dans les activités d’extraction et d’exploration pétrolières et gazières, dans le transport et dans le secteur de la finance ont également connu des baisses significatives. Les hausses des industries liées au tourisme, aux administrations publiques et au secteur de la construction n’ont pas réussi à contrebalancer ces reculs.

Tout d’abord, le commerce de gros s’est contracté de 1,4 % en février. Même si les baisses de février étaient généralisées, ce sont surtout les grossistes de véhicules automobiles et de matériaux de construction qui ont le plus écopé.

Quant aux fabricants, ils ont diminué leur production de 0,7 % en février, cette réduction se répartissant à peu près également entre les productions de biens durables et non durables. Seize des 21 grands groupes de ce secteur ont glissé. Entre autres, les activités des raffineries de pétrole dans l’Ouest ont dû arrêter pour assurer l’entretien des installations, réduisant la production de 5,1 %. De plus, le secteur de la production de produits du bois, qui a perdu des plumes depuis janvier 2006, a vu ses exportations de bois d’oeuvre, notamment aux États-Unis, chuter significativement depuis le début de la crise résidentielle américaine. La baisse de la demande a fait diminuer les prix, et plusieurs scieries ont fermé temporairement ou ont réduit leur production.

Par ailleurs, la fabrication de matériel de transport a progressé de 2,1 %, grâce à une forte hausse de la production de véhicules automobiles. Pour un deuxième mois d’affilée, l’industrie des véhicules automobiles a crû d’environ 8 %, même si les ventes de véhicules aux États-Unis ont continué de battre de l’aile.

Le secteur de l’énergie, quant à lui, a dégringolé de 0,9 % en février face au repli de l’extraction de gaz naturel. La production de pétrole, elle, a augmenté, alors que le prix du pétrole atteignait un sommet. En outre, les exportations de pétrole brut ont fortement grimpé.

La production du secteur de l’extraction minière, excluant le pétrole et le gaz, a crû d’un maigre 0,1 %. La baisse des mines non métalliques a été neutralisée par la progression de l’extraction de minerais métalliques.

Le commerce de détail s’est replié, chutant de 0,6 %, surtout à cause du fléchissement du volume d’activité dans les pharmacies, les magasins de vêtements et les concessionnaires de véhicules automobiles neufs et d’occasion. Les baisses de ce secteur ont été généralisées.

Le secteur de la construction a connu un faible gain de 0,2 % en février, soit un taux légèrement supérieur à celui de janvier. Tous les types de projets de construction ont gagné du terrain et une importante croissance de la construction d’appartements a aiguillonné la construction résidentielle. Le marché de la revente de maisons s’est cependant fortement contracté, plus de la moitié de la baisse provenant de l’Ontario.

Finalement, les activités du secteur de la finance et des assurances ont perdu 0,2 %, le volume des transactions sur les marchés boursiers ayant diminué

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000