A A A
Économie

Le précipice fiscal aux États-Unis ébranle les Canadiens

13 décembre 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’économie canadienne pourrait subir les contrecoups d’un précipice fiscal aux États-Unis, craint une forte majorité de Canadiens.

En effet, 63 % des personnes interrogées par la Financière Sun Life estiment que d’éventuelles hausses d’impôts et des baisses des dépenses qui pourraient entrer en vigueur aux États-Unis au début de la prochaine année nuiront à l’économie canadienne.

« Avec les niveaux d’endettement élevés et le ralentissement du marché de l’immobilier au Canada, le précipice fiscal aux États-Unis donne aux Canadiens une autre raison de s’inquiéter au sujet de l’économie canadienne », a commenté la Sun Life.

Les Québécois (28 %) et les Ontariens (31 %) ont plus tendance à être pessimistes au sujet de la situation de l’économie canadienne en 2013. Il s’agit des deux seules provinces qui se situent au-dessus de la moyenne nationale (26 %).

Pour ce qui est des répercussions directes qu’entraînerait le précipice fiscal, 70 % des Ontariens redoutent l’impact que cela pourrait avoir sur l’économie canadienne. C’est le plus haut taux enregistré au pays relativement à cette question.

Loading comments, please wait.