A A A

Le Québec connaît son plus bas taux de chômage depuis plus de 30 ans

8 juillet 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le ministre de l’emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, considère positives les dernières données de Statistique Canada sur l’emploi au Québec. Entre juin 2003 et juin 2007, le taux de chômage s’est replié de 2,1 %, passant de 9 % à 6,9 %, le nombre d’emplois a crû de 225 000 et 75 000 adultes de moins cherchent du travail. « Cela témoigne de la vigueur exceptionnelle du marché du travail au Québec », s’est réjoui le ministre.

De fait, la situation de l’emploi au Québec s’est améliorée en regard des principaux indicateurs du marché du travail. La croissance totale de l’emploi pour juin 2007 est estimée à 22 000 emplois, tous à temps plein.

Le taux de chômage québécois de 6,9 % en juin 2007, le plus faible taux depuis novembre 1974, se rapproche significativement de celui de l’Ontario(6,5 %). Le taux d’emploi, quant à lui, a progressé à 61,1 %(+0,3 %), atteignant un niveau jamais observé auparavant. De plus, la population active québécoise ayant moins augmenté que l’emploi, le nombre de chômeurs a diminué de 11 000.

Depuis juin 2006, le Québec compte près de 90 000 emplois de plus, mais, surtout, 40 000 chômeurs en moins.

Selon les prédictions des Perspectives du marché du travail au Québec par métiers et professions, publiées récemment sur le site emploiquebec.net, 680 000 postes devront être comblés au Québec entre 2006 à 2010. Parmi eux, 240 000 seront de nouveaux emplois engendrés par la croissance économique, et 440 000 deviendront disponibles à la suite de départs à la retraite.

Loading comments, please wait.