A A A
Affaires

Le « Québec inc » limite les dégâts en Bourse

26 janvier 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

quebec_tirelire_425Les entreprises du « Québec inc » ont jusqu’à présent réussi à tirer leur épingle du jeu et émerger de la déprime qui affecte les marchés boursiers.

L’indice Québec 30, qui inclut 30 compagnies québécoises, a perdu seulement 5,88 % de sa valeur depuis le début de l’année, alors que l’indice TSX, qui reflète la performance de la Bourse de Toronto, chutait de 7,49 %, rapporte TVA Nouvelles.

Depuis le 1er janvier, les entreprises du Québec ont, de façon générale, enregistré de meilleurs résultats que les entreprises publiques de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et de l’Ontario.

L’OUEST PLOMBÉ PAR LA BAISSE DES MATIÈRES PREMIÈRES

L’indice Colombie-Britannique a chuté de 12,19 %, l’indice Alberta de 9,46 % et celui de l’Ontario de 6,39 %. Les indices Prairie et Atlantique ont connu les reculs les moins importants à 4,13 % et 4,19 % respectivement.

Si la Belle Province s’est autant démarquée, c’est parce que l’indice Québec 30 ne contient pas d’entreprises publiques actives dans les domaines de l’énergie et des ressources. Ce sont ces deux secteurs qui ont fait dégringoler les indices Colombie-Britannique et Alberta, les cours des matières premières étant actuellement en chute libre.

Par ailleurs, le Québec profite aussi de la performance de groupes comme Alimentation Couche-Tard et Metro, que les consommateurs continuent à fréquenter malgré le marasme économique, précise la chaîne d’information.

DES INDICES CRÉÉS PAR UN OSBL

À noter que ces indices, excepté le TSX, sont produits par le Centre d’analyse et de suivi de l’indice Québec, un organisme sans but lucratif fruit d’un partenariat entre le Département de finance de l’Université de Sherbrooke et l’Institut de recherche en économie contemporaine.

Les cinq principales entreprises qui composent l’indice Québec sont le Canadien National, Couche-Tard, BCE, la Banque Royale et la Banque Nationale.

L’indice Colombie-Britannique, lui, inclut notamment Goldcorp et Teck Cominco, tandis que celui de l’Alberta est formé de Suncor Énergie et de Canadian Natural Ressources, entre autres.


La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques