A A A
Argent

Le RICIFQ fera valoir son point de vue devant l’AMF

23 juillet 2013 | Fabrice Tremblay | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Une possible révision de la structure des frais des fonds communs inquiète plusieurs représentants de l’industrie. Le Regroupement indépendant des conseillers de l’industrie financière du Québec (RICIFQ) a été invité par l’AMF à participer à une table ronde sur le sujet à la rentrée.

À la suite de la publication du Document de discussion et de consultation 81-407 sur les frais des organismes de placement collectif, l’AMF a reçu une centaine de lettres de commentaires. L’Autorité organise une série de tables rondes en septembre prochain afin de recueillir les points de vue des représentants de l’industrie. L’AMF s’interroge s’il faut éliminer, ou modifier, le système des commissions de suivi. Les avantages et les inconvénients d’un système à honoraires seront examinés.

Le RICIFQ sera représenté par son président Flavio Vani, et probablement d’autres membres du conseil d’administration de l’organisme. « Dans les mémoires que nous avons déjà soumis à l’AMF, nous avons dit que la proposition d’établir des contrats spécifiques avec chaque client nous fait peur », affirme M. Vani.

« Je ne sais pas comment on peut négocier des contrats avec des clients qui ont 5000 $ ou 10 000 $ de placements. Nous ne sommes pas tous des millionnaires au Canada », dit M. Vani. Il souligne que, dans sa pratique, il prend beaucoup de temps pour s’occuper de clients qui ont moins d’argent, en espérant que leur situation évolue à l’avenir. Ce travail est fait notamment grâce aux entrées provenant des plus gros portefeuilles.

Points de discussions précis
Dans une lettre envoyée aux représentants de l’industrie, l’AMF indique les aspects qu’elle souhaite aborder lors des tables rondes. L’abolition pure et simple des commissions de suivi ne semble pas être l’option privilégiée.

On se demandera notamment :

  • « Est-ce que les commissions de suivi intégrées facilitent l’accès aux conseils pour les investisseurs à un prix moindre que le modèle des honoraires pour services rendus? »
  • « Quels désavantages potentiels, y compris des conséquences inattendues, pourraient découler de l’élimination des commissions de suivi intégrées pour les conseillers? »
Loading comments, please wait.