A A A

Le S&P/TSX reculera à 9 500 points avant de rebondir, dit Jeff Rubin

10 octobre 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les investisseurs qui liquident leurs actions sous l’effet de la panique pourraient faire reculer l’indice S&P/TSX à 9 500 points d’ici la fin de l’année, croit Jeff Rubin, économiste et chef stratège à Marchés mondiaux CIBC.

« Dans un monde où il n’y a soudainement aucun point de référence pour les politiques et les évaluations, il est difficile de dire avec précision où nous nous situons », a indiqué Jeff Rubin.

Pourtant, les éléments fondamentaux de l’économie ne justifient pas cette vente de feu et les marchés pourraient rebondir en 2009, dit-il. Si c’est le cas, le S&P/TSX pourrait revenir à la barre des 12 000 points, ce qui représenterait une poussée de près de 30 %. « Les investisseurs ne devraient pas perdre de vue que les fondamentaux d’hier n’ont pas changé », a indiqué l’économiste.

Certes, les pays de l’OCDE sont en récession, mais la croissance demeure au rendez-vous au Brésil, en Russie, en Inde et en Chine. Il a ajouté que la récession qui frappe les riches pays industrialisés n’est ni assez profonde ni suffisamment répandue pour justifier la chute des cours des titres liés à l’énergie et aux ressources.

« Si le baril de pétrole se négocie à 90 $US durant une supposée récession mondiale profonde, à combien s’échangera-t-il lorsque les marchés rebondiront? » demande-t-il. Au cours du second semestre de 2009, le prix du brut pourrait atteindre 150 $US, prévoit Jeff Rubin.

Quant à la croissance économique mondiale, il ne croit pas qu’elle descende sous les 3,5 % ni en 2008 ni en 2009.

Pour lire l’analyse de Jeff Rubin sur la conjoncture actuelle (en anglais), cliquez ici.

Loading comments, please wait.