A A A

Le secteur des matériaux a encore du souffle

24 juillet 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(24-07-2006)Cité dans le Financial Post, Shaun Arnold fait remarquer que le secteur des matériaux est celui qui génère encore la plus forte croissance des bénéfices par action sur le marché canadien. Et l’élan ne serait pas terminé.

Ce gestionnaire de la firme Highstreet Asset Management est responsables des actions canadiennes. Il appuie ses dires sur le fait que les analystes financiers ont récemment, et en chœur, revu à la hausse leurs prévisions de rentabilité pour les entreprises de ce secteur, qui comprend à la fois les métaux de base et les métaux précieux. Les papetières et les forestières font elles aussi l’unanimité, mais pour ce qui est des sociétés à éviter.

Shaun Arnold note que les entreprises du secteur de l’énergie et des produits industriels sont également attrayantes, mais le momentum n’est pas aussi net que dans le cas du secteur des matériaux

Shaun Arnold utilise des modèles quantitatifs pour sélectionner les titres à acheter. Son portefeuille comprend 21,3 % d’actions du secteur des matériaux(elles constituent 17,3 % du S&P/TSX). Le secteur de l’énergie représente un peu moins de 30 % du portefeuille, ce qui correspond grosso modo à la pondération du S&P/TSX. Même chose pour les industrielles, présentes à moins de 5,4 %. Le gros des actifs de ce secteur est concentré dans les actions du Canadien National et du Canadien Pacifique.

Du côté des titres non cycliques, Shaun Arnold a surpondéré à 34,5 % les titres des services financiers. Dans le S&P/TSX, ils «pèsent» pour 29,5 %. Bien que ce secteur n’offre pas le potentiel de croissance que celui des matériaux, de l’énergie et des industrielles, la progression du bénéfice par action est remarquablement stable et serait en voie d’être révisée à la hausse par les analystes.

Quels achats recommande-t-il ?

Dans le secteur des matériaux, il opte pour Barrick Gold. Le titre se négocie actuellement à 21 fois les bénéfices prévus pour 2006, alors que la plupart des autres compagnies aurifères s’échangent à des multiples plus élevés. De plus, Barrick Gold devrait améliorer sa rentabilité au cours des prochains trimestres.

En ce qui concerne l’énergie, il opte pour Imperial Oil, dont les éléments fondamentaux sont excellents. L’action se négocie à 14,8 fois les bénéfices prévus pour 2006, une aubaine, selon lui.

Il suggère également l’action de Cameco. Ce n’est pas à proprement parler une société du secteur de l’énergie(c’est un producteur d’uranium), mais il permet de diversifier son portefeuille. Shaun Arnold est très optimiste vis-à-vis de Cameco. En 2005, l’entreprise a produit un bénéfice par action de 0,57 $. L’expert prévoit 1,10 $ pour 2006.

Pour ce qui est des services financiers, Shaun Arnold recommande le titre de la Banque Scotia. Le bénéfice par action devrait croître plus rapidement que celui des autres banques canadiennes, les analystes financiers ont récemment revu à la hausse les prévisions de rentabilité de cette banque et ses actions sont sous-évaluées comparativement à celles de ses rivales.

Pour terminer, le gestionnaire attire notre attention sur Shaw Communications. Bien que ce titre fasse partie d’un secteur qu’il sous-pondère(les communications), il présente un potentiel de croissance fort intéressant, supérieur à celui de ses concurrents. L’entreprise de Calgary a affiché un bénéfice par action de 0,54 $ en 2005 et devrait réaliser 1,01 $ en 2006.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000