A A A
Économie

Le secteur financier plombe les fonds d’actions

3 août 2011 | Fabrice Tremblay | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Pour un troisième mois d’affilée, la plupart des fonds d’actions au Canada ont enregistré un rendement négatif, selon les données publiées par Morningstar. Le secteur des services financiers est celui qui a connu la plus forte. Étant une composante importante de plusieurs portefeuilles, ce secteur a entraîné dans sa chute de nombreux fonds.

En juillet, les places boursières du monde ont continué d’être affectées par la crise de la dette en Europe, puis par celle aux États-Unis. Sur les 24 indices de fonds de Morningstar Canada qui pistent les catégories d’actions, seulement sept ont affiché des gains pour le mois. L’indice de fonds Actions des services financiers a connu le pire rendement, avec une baisse de 5,3 %. « Les banques canadiennes continuent à affronter des pressions concurrentielles, explique Nick Dedes, analyste de fonds chez Morningstar. Une baisse des marges d’intérêts nettes a influé négativement sur les bénéfices au second trimestre, et certains analystes s’attendent à voir des faiblesses au troisième trimestre également. Chacune des grandes banques a connu des chutes de cours importantes en juillet », dit M. Dedes.

Dans les catégories d’actions canadiennes, ce sont les fonds de plus petites capitalisations qui s’en sortent le mieux. Les indices Actions de PME canadiennes et Actions de PME en majorité canadiennes ont affiché des pertes plutôt modestes de 0,04 % et 0,8 %. En revanche, les fonds de grandes capitalisations ont moins bien performé, puisqu’ils détiennent des actions des banques canadiennes. Les catégories Actions en majorité canadiennes, Actions canadiennes et Actions canadiennes de revenu ont affiché des pertes respectives de 3 %, 3,1 % et 3,3 %.

Retour vers les métaux précieux
L’indice de fonds le plus performant en juillet est celui qui mesure la catégorie Actions des métaux précieux, qui a progressé de 4,6 %. Les crises de la dette en Europe et aux États-Unis ont poussé les investisseurs vers ces valeurs refuges. « La dépréciation du dollar américain par rapport à la plupart des grandes devises au cours du mois a aussi contribué à gonfler le prix de l’or en dollars américains, dit l’analyste de Morningstar. La hausse subite de cette catégorie à la suite de la grosse perte qu’elle avait subie le mois précédent souligne sa volatilité élevée. »

Alors que les fonds d’actions ont connu des baisses, les fonds de revenus fixes se sont placés en territoire positif. L’indice de Revenu canadien indexé à l’inflation a augmenté de 4,1 %. Selon l’analyste de Morningstar, les fonds de revenu fixes constituent une autre valeur refuge en période trouble. Les craintes inflationnistes incitent cependant à aller vers les obligations à rendement réel, qui offre une protection contre l’inflation.

Loading comments, please wait.