A A A
Accréditation

Le taux directeur demeure à 0,75 %

28 mai 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Banque du Canada a annoncé hier qu’elle maintient le taux cible du financement à un jour à 0,75 %, tandis que le taux officiel d’escompte demeure à 1 % et celui de rémunération des dépôts, à 0,50 %.

Bien que la faiblesse de l’activité observée au premier trimestre aux États-Unis « soulève des questions quant à la vigueur sous-jacente de l’économie canadienne », la banque centrale a dit s’attendre à un retour à une croissance solide au deuxième trimestre.

Une inflation entre 1,6 % et 1,8 %

Elle a décidé de ne pas bouger parce que l’inflation au pays continue de suivre la trajectoire qu’elle avait anticipée dans son Rapport sur la politique monétaire publié en avril et que « la consommation reste relativement ferme, compte tenu de l’effet de la chute des prix du pétrole sur le revenu intérieur brut ».

En excluant les divers facteurs temporaires, l’institution fédérale estime que le taux d’inflation se situe entre 1,6 % et 1,8 %, « ce qui cadre avec la marge persistante de capacités excédentaires au sein de l’économie » et demeure proche de la limite inférieure de sa fourchette d’inflation, qui va de 1 % à 3 %.

Par ailleurs, la BdC note que « les risques liés à la stabilité financière restent élevés, mais semblent évoluer comme prévu ».

Prochain rendez-vous : le 15 juillet

« Le dollar canadien s’est renforcé ces dernières semaines dans le contexte de cours du pétrole plus élevés et d’un dollar américain plus faible. Si cette situation se maintient, son incidence nette devra être évaluée à mesure que de nouvelles données deviendront disponibles dans les mois à venir », prévient la banque centrale.

La prochaine date d’établissement du taux cible du financement à un jour est le 15 juillet.

Mieux vaut prévenir

La banque centrale américaine devra « à un moment cette année » commencer à relever ses taux directeurs de l’argent au jour le jour pour éviter une « surchauffe » de l’économie, a déclaré en fin de semaine sa présidente, Janet Yellen, rapporte l’Agence France-Presse.

La Fed maintient ses taux directeurs proches de zéro depuis 2008 afin de soutenir l’activité de l’autre côté de la frontière, mais elle envisage désormais de les relever au fur et à mesure que l’économie américaine s’améliorera.

Toutefois, son calendrier demeure incertain, même si une hausse en juin paraît désormais peu probable en raison du repli économique enregistré au premier trimestre.


La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.