A A A

Le top 5 des leçons de 2012

24 décembre 2012 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les événements survenus dans l’univers du placement en 2012 peuvent conduire les investisseurs à retenir quelques leçons. Le journaliste spécialisé John Heinzl en met cinq en évidence dans un article du Globe and Mail. Plusieurs de ces leçons sont intemporelles, mais les investisseurs semblent les réapprendre année après année…

1. Suivre la masse peut vous faire trébucher
En septembre dernier, au moment où l’action d’Apple s’est négociée à un sommet de 700 $, les nouvelles dans les médias concernant la compagnie étaient très positives. Les adeptes faisaient la file pour se procurer le iPhone 5. Des analystes financiers augmentaient leur prix cible pour l’action au niveau de 800 $, 900 $, et dans quelques cas, 1000 $.

Depuis, l’entreprise a traversé le fiasco de l’imposition de l’application Apple Maps en remplacement de Google Maps. Avec la compétition accrue de Samsung et de Microsoft, l’action a perdu 25 % depuis le sommet, se situant actuellement à 511 $. « Lorsque tout le monde s’accorde pour dire qu’une action va monter, c’est probablement que des risques ne sont pas pris en compte », dit M. Heinzl.

2. Attention aux actions à dividendes élevés
« La prochaine fois que vous serez tentés par une action offrant un dividende hors-norme, demandez-vous pourquoi la rémunération est si généreuse », recommande M. Heinzl.

Le cas de Yellow Media est la parfaite illustration de la raison pour laquelle les investisseurs devraient être septiques face aux dividendes élevés. En 2012, les investisseurs ont réappris cette leçon avec les titres de TransAlta and AGF Management.

3. Les IPO peuvent faire mal à votre portefeuille
Plusieurs premiers appels publics à l’épargne (PAPE) ont fait de nombreux déçus cette année : Facebook, Zynga, Groupon…

4. Faire attention aux commodités
Voulez-vous savoir combien de compagnies du secteur des matières premières figurent dans le top 10 des pires performances de l’indice S&P/TSX, cette année ? La réponse : 10.

Parmi ces 1o compagnies, on retrouve six minières aurifères ou spécialisées dans d’autres métaux, trois producteurs de gaz et de pétrole et une entreprise de service dans le secteur de l’énergie. Les producteurs de ressources naturelles font face à des défis permanents : ils ne contrôlent aucunement les prix, les coûts de main-d’œuvre et d’opération augmentent constamment et, s’ils opèrent à l’étranger, ils sont à la merci de décisions gouvernementales hostiles.

5. La sécurité a un prix
Il est correct d’allouer une portion de ses actifs aux investissements en obligations gouvernementales et dans d’autres obligations. Mais les investisseurs trop prudents risquent de payer un fort prix à long terme, en ne bénéficiant pas des rendements potentiellement supérieurs des actions. Les taux de rendement actuels des obligations permettent à peine de compenser l’inflation.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000