A A A
Établissements

Le Trésor américain liquide ses dernières actions d’AIG

12 décembre 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Une des dernières pages de la crise financière de 2008 vient d’être tournée. En effet, le gouvernement américain a vendu le dernier bloc d’actions qu’il détenait dans l’assureur American International Group (AIG).

Il a échangé 234,2 millions d’actions ordinaires d’AIG contre une somme de 7,6 milliards de dollars américains. Ce faisant, le Trésor américain sort une fois pour toutes du capital d’AIG, quatre ans après avoir allongé 182 milliards de dollars pour tirer l’entreprise du pétrin. Les titres ont été vendus à 32,50 $US pièce.

C’est en septembre 2008 qu’AIG, alors en grande difficulté, avait demandé l’aide de l’État, tout juste après que la banque Lehman Brothers eut déclaré faillite.

Ce sauvetage avait été marqué par plusieurs scandales. On avait découvert que des primes de 165 millions de dollars avaient été accordées à des employés de la division des produits dérivés, accusée d’être la cause des difficultés d’AIG. De plus, l’assureur avait fait transiter 90 milliards de dollars, soit plus de la moitié des fonds alloués par Washington, vers diverse banques européennes et américaines, comme Goldman Sachs, Deutsche Bank ou encore Barclays.

Contre toute attente, le renflouement d’AIG par les contribuables américains s’est révélé rentable. Avec la vente des dernières actions, le sauvetage d’AIG aura généré un profit de 22,7 milliards de dollars, dont 5 milliards pour le Trésor et 17,7 milliards pour la Réserve fédérale.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000