A A A

Le TSX atteindra 15 200 points d’ici la fin de l’année, prédit Marchés mondiaux CIBC

6 juin 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La hausse soutenue du prix du pétrole poussera l’indice S&P/TSX à 15 200 points, un sommet de tous les temps, prédit le courtier Marchés mondiaux CIBC. Jeudi dernier, le S&P/TSX a terminé la journée à 14 862 points.

Dans une longue analyse, Marchés mondiaux CIBC constate que la hausse du prix du bruit est le résultat d’une combinaison d’éléments fondamentaux et que les opérations de spéculation n’ont que peu d’effet sur les prix. «L’accumulation, sur papier, de barils de pétrole entre les mains de spéculateurs correspond, au plus, à un cinquième de l’accroissement de la demande de vrais barils de la Chine au cours des cinq dernières années», a indiqué Jeff Rubin, économiste en chef et stratège en chef à Marchés mondiaux CIBC. Même s’il est libellé en fonction d’un ensemble de devises mondiales qui est pondéré en fonction des échanges, le prix du pétrole a quand même dépassé 100 $US le baril, a-t-il ajouté.

Marchés mondiaux CIBC s’attend à ce que le prix du pétrole du West Texas Intermediate atteigne en moyenne 115 $US le baril cette année. À ce jour, en 2008, le prix de ce type de pétrole s’est élevé en moyenne à 107 $US le baril.

Jeff Rubin estime que la demande de pétrole continue de croître à l’échelle mondiale. La diminution de la consommation de pétrole en Amérique du Nord, au Japon et en Europe en raison des prix élevés continuera d’être largement compensée par la croissance de la consommation, au Brésil, en Russie, en Inde, en Chine et dans les nombreux pays du Moyen-Orient où les consommateurs bénéficient de fortes subventions.

En Chine, la demande demeurera ferme, les prix de l’huile domestique étant partiellement subventionnés par le gouvernement du pays. Marchés mondiaux CIBC prévoit également que la demande en carburant diesel et en pétrole dans ce pays demeurera élevée, probablement pour plusieurs années, étant donné les dommages causés aux infrastructures par le récent tremblement de terre.

Marchés mondiaux CIBC maintient une surpondération de sept points de pourcentage dans les actions du secteur de l’énergie. Jeff Rubin croit que les cours de ces actions continuent d’être évalués en fonction d’un prix d’environ 90 $US le baril de pétrole brut, soit largement en deçà du prix au comptant qui prévaut actuellement, ce qui en fait le meilleur choix en matière d’exposition.

Cette surpondération continue de servir de fondement à la stratégie de la banque et constitue la principale raison pour laquelle son portefeuille d’actions modèle affiche un rendement qui dépasse de 138 points de base l’indice de référence du TSX depuis le début de l’année.

Pour lire l’analyse complète de Marchés mondiaux CIBC (en anglais), cliquez ici

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000