A A A

L’économie canadienne demeure vigoureuse, dit Marchés mondiaux CIBC

13 juin 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La hausse des revenus des Canadiens, des gains d’exportation et de l’emploi et les recettes provinciales éventuellement plus élevées que prévu laissent croire que l’économie canadienne «ne se résume pas qu’à une croissance économique inégale et précaire», constate Marchés mondiaux CIBC.

En deux mots, l’économie nationale demeure plus vigoureuse qu’en apparence. Le hic, c’est que la dégradation des conditions du secteur manufacturier, notamment, masque l’état réel de l’économie canadienne.

«On ne peut pas vraiment affirmer que le T1 correspond au premier trimestre de récession, le revenu personnel disponible réel ayant augmenté de 7,3 % sur une base annuelle, et l’emploi ayant progressé de 2 % sur une base annuelle par rapport au trimestre précédent», a indiqué Avery Shenfeld, directeur général et économiste principal à Marchés mondiaux CIBC.

Commentant le récent recul du PIB réel, Avery Shenfeld dit qu’il faut plutôt regarder du côté du PIB nominal, qui inclut les gains liés aux prix et aux volumes. «Des volumes de marchandises moindres ont été exportés à des prix en hausse rapide, et les gains qui en découlent se répercutent sur les revenus qui permettent au Canada d’acheter à son tour davantage du reste du monde», estime-t-il.

La montée des prix des produits exportés devrait également renflouer plus que prévu les coffres des provinces. Il prévoit que les surplus budgétaires des provinces de l’Ouest surpasseront les estimations en raison des prix des ressources à la hausse. L’Alberta enregistrera probablement l’augmentation la plus forte au chapitre des recettes si les récents gains des prix de l’énergie se maintiennent. Quant aux provinces voisines, elles peuvent s’attendre à des gains similaires.

Et l’Ontario dans tout ça ? Selon l’expert, les spéculations voulant qu’elle devienne éventuellement une province «laissée-pour-compte» ne prennent pas en considération ses revenus nets, qui demeurent supérieurs à la moyenne nationale.

«Les autres provinces ayant traversé par le passé des périodes difficiles connaissent maintenant une période de prospérité et profitent d’améliorations à leurs assises économiques. Il s’agit en fait d’une égalisation positive des revenus», a précisé Avery Shenfeld.

Pour lire le rapport de Marchés mondiaux CIBC sur l’état de l’économie canadienne (en anglais), cliquez ici

Loading comments, please wait.