A A A
Établissements

Léger recul de la rentabilité de Desjardins

14 novembre 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’émission de 1,5 milliard de dollars de parts de capital de la Fédération des caisses Desjardins du Québec a nui en partie à la rentabilité du Mouvement Desjardins au 3e trimestre. Le groupe coopératif affiche des excédents avant ristournes de 414 millions de dollars, en baisse de 1,2 % sur le trimestre correspondant de l’an dernier. Le rendement des capitaux propres se situe à 9,7 %, comparativement à 11,5 % en 2012.

D’autres éléments expliquent également la diminution de la rentabilité de Desjardins. Ainsi, les frais autres que d’intérêts ont crû de 5,3 %, en raison notamment du développement soutenu des affaires, ce qui a fait croître la masse salariale. Desjardins a également inscrit une charge de 12 millions de dollars liée à la prise d’une participation dans Qtrade Canada au trimestre précédent.

De plus, la dotation à la provision pour pertes sur créances s’est élevée à 76 millions de dollars, en hausse de 52 % par rapport à celle du trimestre correspondant de 2012. « La variation résulte de la croissance du portefeuille de prêts et d’un ajustement à la baisse de la provision collective, qui avait été comptabilisé en 2012, en raison de l’évolution des risques de crédit », explique Desjardins.

Enfin, les exigences accrues en matière de capitalisation et les bas taux d’intérêt ont affecté la rentabilité du réseau des caisses.

Autrement, les nouvelles étaient assez positives. Les revenus d’exploitation se sont chiffrés à 2,9 milliards de dollars. C’est 5,9 % de mieux qu’en 2012. La croissance des affaires liées aux activités d’assurance a gagné 8 %, avec des primes nettes qui atteignent 1,4 milliard de dollars. Les autres revenus d’exploitation se sont établis à 639 millions, en hausse de 10 %. Ce gain résulte en partie de la croissance des activités de courtage, de la progression des activités de cartes de crédit et de financement au point de vente ainsi que de l’augmentation du volume d’actifs sous gestion.

« Desjardins poursuit donc son développement avec, en tête de ses priorités, la satisfaction de ses membres et clients en leur proposant une offre de service intégrée et adaptée à leurs besoins évolutifs », a déclaré Monique F. Leroux, présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000