A A A
Économie

Budget : Carlos Leitao optera pour la prudence fiscale

13 février 2017 | Julien Arsenault, La Presse canadienne | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

carlos_leitao_2016_amfSur fond de protectionnisme et d’incertitude provoqués par l’arrivée de l’administration Trump aux États-Unis, le ministre québécois des Finances, Carlos Leitao, prévient qu’il fera preuve de prudence fiscale dans le budget qu’il déposera le mois prochain.

C’est ce qu’il a affirmé, lundi, à Montréal, au terme d’une rencontre avec huit économistes québécois dans le cadre de ses consultations prébudgétaires.

Sans aller jusqu’à écarter des baisses d’impôt pour les contribuables, le grand argentier de la province a expliqué, en point de presse, que les économistes lui avaient suggéré de se garder des « marges additionnelles ».

Le ministre des Finances a rappelé que l’abolition complète de la taxe santé, en vigueur depuis le 1er janvier, représentait déjà une ponction de 750 M$ dans les coffres de l’État.

Néanmoins, le niveau d’incertitude est « plus élevé » qu’il y a six mois au sud de la frontière, où la nouvelle administration républicaine souhaite notamment renégocier l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), a convenu M. Leitao.

Avec un « choc démographique » entraînant une diminution de la population en âge de travailler, M. Leitao a indiqué qu’il comptait se pencher sur le problème de rareté de main-d’œuvre dans son prochain budget.

Dans des études récentes, le Mouvement Desjardins a dit s’attendre à une hausse de 1,7 % du produit intérieur brut (PIB) en 2017, alors que du côté du Conference Board du Canada, on table sur une progression moyenne de 1,9 %.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000