A A A
Crédit

L’endettement des Canadiens se stabilise

17 mars 2014 | Mélanie Alain | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Le niveau de dettes des ménages canadiens n’a pratiquement pas bougé depuis plus d’un an, selon des données de Statistique Canada et de Desjardins, Études économiques. Toutefois, leur endettement demeure toujours à un sommet historique.

En effet, au quatrième trimestre de 2013, le ratio de la dette des ménages par rapport à leur revenu disponible est passé à 163,97 %, une baisse légère par rapport à 164,20 % au trimestre précédent.

En gros, le statut de la dette au dernier trimestre de 2013 se décline comme suit:

  • Encours des prêts aux ménages: +3,1 %, (à un rythme trimestriel annualisé);
  • Crédit hypothécaire: +4,7 %;
  • Dette de consommation: +1,8 %;
  • Autres créances: -6,0 %.

Pour sa part, le revenu disponible des ménages a crû de 4,4%.

Autres données importantes:

  • La valeur des actifs a crû de 10,8 % au quatrième trimestre, notamment grâce aux immeubles résidentiels (+5,0 %), aux terrains (+8,0 %) et aux actifs financiers (+15,2 %). La valeur des actifs en actions et en parts de fonds d’investissement a également grimpé de 25,6 %.
  • Le ratio de la dette des ménages contractée sur le marché des crédits par rapport à leur actif net a diminué à 22,94 %, comparativement à 23,45 % au trimestre précédent.

« Pour qu’une réelle amélioration de l’endettement des ménages se concrétise, il faut que les prix des maisons cessent d’augmenter [pour] ainsi mettre un terme à la spirale ascendante du crédit hypothécaire. Malheureusement, le prix moyen des maisons existantes ne montre toujours pas de signe de stabilisation », indique Benoît P. Durocher, économiste principal chez Desjardins.

À lire également : Ne vivez pas au-dessus de vos moyens!

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques