A A A
Devise

Les 10 centres financiers internationaux d’avenir

27 mars 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Riyad, Arabie saoudite

Bien que New York, Londres et Tokyo demeurent les grands temples de la finance internationale, plusieurs métropoles internationales affichent des hausses de croissance impressionnantes. C’est ce qui ressort de l’analyse comparative sur cinq ans effectuée par le Financial Post, à partir des données du rapport Global Financial Cities Index 2015.

Chiffres à l’appui, certains pays d’Asie, d’Afrique et du Moyen-Orient sont actuellement en mesure de concurrencer sérieusement les grands centres établis en plus d’offrir des produits et alternatives intéressantes aux investisseurs ayant un œil – et du flair! – pour le marché mondial.

1 – Riyad

La capitale de l’Arabie saoudite a grimpé de 55 positions au classement international depuis 2010, une croissance fulgurante dans un contexte où elle se prépare à ouvrir ses marchés financiers aux intérêts étrangers.

2 – Istanbul

En dépit des conditions économiques instables de la Turquie, la capitale occupe la première place de la région d’Europe de l’Est et de l’Asie centrale, celle-ci ayant fait un bond de 30 places dans le classement depuis 2010.

3 – Johannesburg

En cinq ans, la ville sud-africaine est passée de la 54e à la 32e position de l’index.

4 – Séoul

Classée cinquième à l’échelle mondiale pour ses activités bancaires, la capitale de Corée du Sud a gagné 21 places au palmarès depuis 2010.

5 – Casablanca

En hausse de 20 positions depuis son introduction au classement en 2014, la ville marocaine se démarque en matière de croissance financière dans la zone Afrique du Nord–Moyen-Orient.

6 – Panama

Avec un gain de 13 places à l’index depuis deux ans, Panama City représente le point fort des activités financières de l’Amérique centrale.

7 – Doha

La capitale du Qatar, en hausse de 16 positions depuis 2010, est maintenant considérée comme la seconde activité financière en puissance au Moyen-Orient.

8 – Kuala Lumpur

La ville malaisienne poursuit sa montée irrésistible en tant que centre financier d’importance, comme en témoigne son gain de 13 places depuis 2010.

9 – Bangkok

Malgré une instabilité politique, la capitale de la Thaïlande a su améliorer son classement de 11 places depuis 2010.

10 – Almaty

La plus grande ville du Kazakhstan devance maintenant Moscou (Russie) et Varsovie (Pologne) en matière de croissance financière avec un gain de 9 positions dans le classement.

Faits saillants du rapport

  • New York, Londres, Hong Kong, Singapour et Tokyo dominent toujours le classement des centres financiers d’importance dans le monde;
  • Londres, Zurich, Genève, Luxembourg, Francfort et Dublin enregistrent les meilleures performances de la zone d’Europe de l’Ouest;
  • Athènes, Rome, Madrid, Lisbonne et Reykjavik demeurent des zones en crise;
  • Chicago, Boston et Toronto ont enregistré de légères hausses, alors que San Francisco affiche un léger recul;
  • São Paulo, Rio de Janeiro et Mexico City accusent des baisses d’activité, alors que Buenos Aires a été évincée de l’index.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques