A A A
Économie

Les 10 priorités des caisses de retraite en 2010

16 février 2010 | Alexandre Daudelin | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

En janvier dernier, le Pension Management Research Panela effectué un sondage auprès des gestionnaires de caisses de retraite, afin de connaître leurs priorités pour l’année qui débute. Plus d’une cinquantaine de gestionnaires de caisses possédant un actif sous gestion variant entre 250 millions $ et 10 milliards $ ont répondu aux questions du sondage.

Voici les résultats obtenus :

1. Contrôler la volatilité de la capitalisation
De récentes études de l’industrie révèlent que les bons rendements de 2009 ont aidé les caisses de retraite à améliorer leur niveau de financement de 8 % à 10 %, terminant l’année avec une moyenne de capitalisation se situant autour de 78 %. La volatilité des marchés et le niveau très bas des taux d’intérêt ont continué de jouer un rôle important dans le taux de solvabilité, un élément crucial dans la gestion des caisses de retraite. Pas moins de 91 % des répondants ont identifié cela comme une priorité. Un tiers de tous les répondants ont dit que c’était une priorité de la plus haute importance. 

2. Améliorer la capitalisation du régime
L’amélioration du niveau de capitalisation suit tout juste au deuxième rang des priorités. Même si les rendements étaient au rendez-vous en 2009, les faibles taux d’intérêt à long terme ont fait augmenter la valeur du passif durant l’année, annulant en partie l’effet des rendements. Résultat : certaines caisses cherchent toujours à réduire leur déficit. La majorité des répondants (90 %) ont déclaré vouloir développer une stratégie pour améliorer le financement du régime.

3. Fournir une stratégie à long terme aux hauts dirigeants
Alors que les caisses de retraite sous-financées continuent d’avoir un impact sur les finances corporatives, les entreprises subissent une surveillance accrue de la part des analystes, des investisseurs et des créanciers. Les hauts dirigeants exigent que ces caisses élaborent une stratégie globale à long terme qui peut être communiquées efficacement. Plus de 90 % des répondants ont affirmé que cela constituait une priorité pour leur organisation.

4. Gérer efficacement la durée des engagements
Un déséquilibre entre la durée des actifs du régime avec la durée des engagements du régime peut donner lieu à un revirement significatif dans la capitalisation du régime. Il s’agit d’un processus complexe et la plupart des répondants (84 %) ont identifié cet aspect comme une priorité en 2010.

5. Effectuer une étude sur l’actif et le passif du régime
Les études d’actif-passif peuvent aider les promoteurs de régime en fournissant des stratégies de financement et d’investissement qui favorisent une meilleure gestion de risque lié au financement. Le lien actuariel plutôt compliqué entre l’actif et le passif peut être assez difficile à gérer pour les régimes PD. Les trois quarts des répondants (75 %) ont indiqué qu’il s’agissait d’une priorité importante pour 2010.

6. Implanter une approche d’investissements guidés par le passif
Historiquement, les portefeuilles favorisant une stratégie d’investissements guidés par le passif ont augmenté la répartition des titres à revenu fixe ou ont haussé l’utilisation des obligations de longue durée et des swaps de taux d’intérêt. Les stratégies obligataires de longue durée continuent d’être des options viables sur le marché actuel puisque les obligations et la valeur du passif sont également sensibles aux fluctuations des taux d’intérêt. Près des deux tiers des répondants (64 %) ont signifié que d’implanter une telle stratégie avec des obligations longue durée constituait une priorité.

7. Mesurer la résistance de son portefeuille aux variations économiques extrêmes
Selon des récentes recherches, près des trois quarts des régimes de retraite n’ont pas effectué de tests visant à mesurer leur capacité à résister à des soubresauts des marchés. Les promoteurs n’ont pas toujours accès aux outils de simulation nécessaires pour effectuer un test exhaustif. Dans le cadre d’une orientation générale sur la gestion des risques, les promoteurs de régime sont à la recherche de gestionnaires de placement en mesure de fournir de précieux conseils sur l’élaboration du portefeuille. Plus des trois quarts (78 %) des répondants ont montré que de tester leur portefeuille était une priorité pour 2010.

8. Évaluer une approche différente pour les placements
La volatilité des 18 derniers mois a fait en sorte que les organisations recherchent davantage de transparence ainsi qu’une approche axée sur les objectifs à atteindre lors de l’élaboration du portefeuille et une stratégie de placements guidés par le passif. Les caisses de retraite veulent limiter l’impact sur les états financiers de leur organisation. La gestion du risque et la mise en place d’une stratégie à long terme constituent une priorité pour 65 % des répondants.

9. Modifier la politique de capitalisation et les échéanciers
Avec les nouvelles règles de financement du Pension Protection Act (PPA), le risque devient de plus en plus difficile à gérer. Les promoteurs de régime doivent être plus stratégiques en développant une politique de financement appropriée pour faire face au risque. Le fait de faire uniquement les cotisations minimums peut avoir un impact très négatif sur la capitalisation du régime. Plus des deux tiers des répondants (68 %) ont indiqué que cela représentait une priorité.

10. Définir clairement les responsabilités fiduciaires de tous les intervenants
Les promoteurs de régime sont de plus en plus sensibles aux conflits d’intérêt impliquant les conseillers en investissement. Par exemple, lorsque ces derniers sont payés comme conseiller et également par les fonds qu’ils recommandent. Quelles sont les responsabilités fiduciaires des conseillers? Le statut de fiduciaire est basé sur les fonctions exercées pour le régime, et pas seulement par le titre de la personne ou son rôle. Près de la moitié des répondants (48 %) espèrent trouver un partenaire responsable prêt à exécuter adéquatement son rôle de fiduciaire.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000