A A A
Épargne

Les actifs de retraite sont en hausse

30 juillet 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Pour un quatrième trimestre consécutif, les actifs de retraite ont connu une hausse au cours du second trimestre 2014, en symbiose avec les marchés mondiaux, qui ont poursuivi leur ascension, comme le révèle le plus récent sondage de RBC Services aux investisseurs et de trésorerie.

Ainsi, les régimes canadiens à prestations déterminées ont gagné 3 % au cours du deuxième trimestre de 2014, pour un gain annuel cumulé de 7,8 %.

Selon l’étude, les actions canadiennes demeurent la catégorie d’actifs la plus performante, tel que démontré par l’indice composé S&P/TSX, qui a affiché une hausse de 6,4 % pour le trimestre et de 12,9 % pour l’année à ce jour. Les régimes de retraite ont avancé au même rythme que celui de l’indice pour le trimestre, mais leur rendement demeure inférieur de 0,2 % pour l’année en cours.

Les obligations ont dépassé les attentes en raison du déclin des taux d’intérêt, pour grimper de 2,1 % pour le trimestre et de 5,5 % sur six mois. Cette vigueur, nourrie par les titres à long terme, a permis à l’indice des obligations à long terme FTSE TMX et à l’indice des obligations à rendement réel FTSE TMX de grimper de 9,1 % et de 10,7 %, respectivement, depuis le début de l’année.

Les marchés boursiers étrangers ont également gagné du terrain, et ce, pour un huitième trimestre d’affilée, comme l’illustre le bond de 4,4 % de l’indice MSCI Monde. Toutefois, cette montée se réduirait à seulement 1 % pour les régimes de retraite canadiens, « en raison des pertes attribuables au taux de change ».

À noter : l’influence de la volatilité des devises sur les rendements, le dollar canadien ayant retrouvé le niveau atteint à la fin de 2013 vis-à-vis du dollar américain et de l’euro.

Les résultats enregistrés depuis le début de l’année montrent que les actifs étrangers ont, pour leur part, gagné 6,4 %, comme l’indice de référence mondial.

 

 

 

Loading comments, please wait.