A A A
Argent

Les actions canadiennes auront le vent en poupe

15 janvier 2014 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


En 2014, les actions canadiennes devraient générer des rendements supérieurs à ceux des actions américaines, prévoit la firme Marchés mondiaux CIBC.

En effet, les actions cotées à la Bourse de Toronto devraient profiter d’un « meilleur effet de levier » par rapport à une économie mondiale en accélération rapide que leurs contreparties américaines.

D’ailleurs, précise Marchés mondiaux CIBC, elles ont débuté l’année en étant « moins surévaluées et plus susceptibles de générer des bénéfices accrus » qui entraîneront un surrendement au cours de l’année à venir.

Les économistes de la Banque CIBC prévoient que 2014 sera la première année depuis 2010 où la croissance mondiale surprendra par son potentiel de hausse. Ils fixent le taux de croissance à 4 %, soit environ un demi-point au-dessus du consensus actuel ou des attentes du Fonds monétaire international.

Or, par le passé, les années où le taux de croissance mondiale a été d’au moins 4 % ont toujours été très fructueuses pour la Bourse de Toronto. Cette dernière, on le sait, est influencée par les composantes cycliques qui produisent des rendements médians nettement au-dessus de l’indice américain S&P 500.

La CIBC souligne que le S&P/TSX a surpassé le S&P 500 chaque année depuis six ans où la croissance mondiale était supérieure à 4 %. Et il appert que 2014 ne devrait pas faire exception à cette règle.

L’institution bancaire constate que la hausse de l’offre de pétrole, de gaz naturel et de métaux est d’ores et déjà bien intégrée. Ce qui ne l’est pas, en revanche, ce sont les tensions de la demande associées à d’agréables surprises au chapitre de l’activité économique mondiale, note la CIBC. « Voilà qui devrait stabiliser les prix du pétrole, mais faire en sorte de réduire nettement les rabais actuels des contrats à terme sur le pétrole. Le gaz naturel pourrait conserver les gains récents, alors que les métaux de base et le bois d’œuvre progresseraient », prévoit-elle.

La CIBC estime que la croissance des bénéfices de l’indice composé S&P/TSX devrait dépasser les prévisions consensuelles et s’établir à 13 % en 2014.

L’an dernier, les experts de la CIBC avaient anticipé « avec justesse » un taux de croissance à un seul chiffre décevant pour les bénéfices de l’indice composé S&P/TSX.

Aux États-Unis, le S&P 500 devrait grosso modo être conforme aux attentes quant aux bénéfices, et enregistrer une croissance d’environ 7,5 %, en recul sur le rythme du S&P/TSX.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000