A A A

Les assureurs misent sur la gestion de patrimoine

13 septembre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les principales compagnies d’assurance au Canada sont satisfaites de la vente de leurs produits par l’entremise de conseillers indépendants, mais ce qu’elles souhaitent réellement, c’est d’aider ces conseillers à gérer les actifs de leurs clients.

Voilà ce qu’on clairement laissé entendre les dirigeants des plus grandes firmes au Canada, lors de la Conférence du Sommet financier de Scotia Capitaux à Toronto.

Ils ont affirmé que la gestion de patrimoine, non plus la vente de produits d’assurances, étaient devenue leur principale activité. « Au cours des cinq dernières années, les profits réalisés en gestion de patrimoine sont passés de 20 % à 40 % de nos gains totaux. À l’opposé, les gains provenant de l’assurance sont passés de 69 % à 41 % et pourraient bien dégringoler jusqu’à 25 % », a indiqué Roy Firth, vice-président de la Financière Manuvie et chef de la division de gestion d’actifs canadiens.

Pour la Financière Manuvie, le conseiller indépendant est le pivot de cette activité et espère pouvoir compter sur eux. « Comme tous nos services sont vendus par l’entremise d’intermédiaires, nous voulons être propriétaire du marché des conseillers indépendants qui fournissent des services bancaires », a précisé Roy Firth.

La performance de la Financière Manuvie s’est améliorée dans ce domaine. Selon l’Institut des fonds d’investissement du Canada, la firme est devenue la 10e plus grande compagnie de fonds au pays, avec un actif de 30 milliards de dollars. Cependant, seulement 9,4 milliards de dollars de ces actifs sont composés de fonds communs de placement, alors que 20,6 milliards de dollars sont des fonds distincts.

Selon Roy Firth, les fonds distincts et les produits RevenuPlus constituent une porte d’entrée vers une plus large part du marché des fonds standard. La demande pour les produits d’investissements assurés, que seuls les assureurs peuvent offrir, est en effet en croissance puisqu’ils répondent aux besoins des baby-boomers qui approchent de la retraite et veulent protéger leur capital tout en ayant des rendements.

Principal concurrent de la Financière Manuvie, la Financière Sun Life met aussi le cap sur le développement de la gestion de patrimoine individuel. Selon son pdg Donald Stewart, 60 % des revenus de la dernière année ont été engrangés grâce à la gestion de patrimoine. La Sun Life détient également 36,5 % des parts du Fonds de revenu CI Financial, qui contrôle l’une des plus importante compagnie de fonds communs au pays, Placements CI et possède la firme de conseils Assante.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000