A A A

Les assureurs ne veulent que les meilleurs fonds communs

2 mai 2005 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(02-05-2005)Une étude de la firme Credo Consulting, de Vancouver, montre que lescompagnies d’assurances au Canada vont enrichir leur offre de fonds communsau cours de prochaines années, rapporte Advisor.ca.

Elles n’auront guère le choix, dit Credo. En effet,la demande en produits de placement surclasse celle pour les assurances, etil est plus simple pour les assureurs de vendre des fonds communs de tiercesparties que de fabriquer des produits maison.

Certes, des géants comme Financière Manuvie etSun Life ont les moyens de bâtir et de commercialiser leurs propres fondscommuns. Mais l’ajout de produits réputés, comme ceux deFidelity, d’AIM Trimark ou de Mackenzie, par exemple, procure un avantageconcurrentiel indéniable.

Pour l’industrie des fonds communs, cela ne veut pas direque la manne sera automatique. En effet, les assureurs vont se montrer exigeantsafin de protéger leur crédibilité.

Credo explique que Financière Manuvie a récemmentbiffé de sa liste huit fonds AGF qui, à ses yeux, ne procuraientpas les rendements escomptés. L’entente entre Manuvie et AGF étaitévaluée à 900 millions de dollars.

Par ailleurs, les assureurspourraient hésiter avant de conclure des ententes avec les fonds AIC,Groupe Investors, CI et AGF. Credo rappelle que ces fonds ont étésanctionnés par la Commission des valeurs mobilières de l’Ontariorelativement à une histoire de synchronisation de marché. Lesassureurs, soucieux de préserver leur image de marque, pourraient y pensersérieusement avant de nouer une alliance avec ces entreprises.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000