A A A
Établissements

Les assureurs québécois gagnent des parts de marché

9 juin 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

AMF_100Après avoir vu leurs parts de marché reculer en 2009, les compagnies d’assurances constituées selon les lois du Québec ont regagné du terrain en 2010, constate l’Autorité des marchés financiers (AMF) dans son Rapport sur les assurances 2010.

Assureurs québécois de personnes et de dommages confondus, leurs parts de marché ont dépassé 50 % pour une première fois au cours des 20 dernières années.

En assurance de personnes, la répartition est la suivante :

en % 2010 2009
Assureurs québécois 49,3 48,6
Assureurs canadiens 48,2 49,1
Assureurs étrangers 2,5 2,3

« L’assurance contre les accidents et la maladie demeure la locomotive de la croissance », note l’AMF. Elle représente maintenant 48,7 % de toutes les primes directes souscrites au Québec comparativement à 40,7 % au début de la décennie.

Le nombre de polices d’assurance vie individuelle en vigueur à la fin de l’exercice reste relativement inchangé à 4,5 millions, tandis que le montant assuré des polices en vigueur a atteint 457,5 milliards de dollars, en hausse de 5,1 %. Quant au nombre de certificats d’assurance vie collective en vigueur à la fin de l’exercice, celui-ci chute de 2,9 % à 8,1 millions, tandis que le montant assuré des certificats en vigueur se chiffre à 315,7 milliards de dollars, en hausse de 4,2 %.

L’augmentation des revenus en 2010 (+ 6,6 % à 80,1 milliards de dollars) n’a pas pu compenser la hausse des prestations et dépenses. Résultat : le secteur de l’assurance de personnes a enregistré un bénéfice net de 6,5 milliards de dollars, en baisse de 28,4 % par rapport à 2009.

Assurance de dommages : amélioration de la rentabilité
En assurance de dommages, les entreprises québécoises ont également repris du poil de la bête en 2010, comme en fait foi la ventilation ci-dessous des parts de marché.

en %

2010

2009

Assureurs québécois 52,1 51,5
Assureurs canadiens 37,6 38,4
Assureurs étrangers 10,3 10,1

Mais, contrairement aux assureurs de personnes, les assureurs de dommages ont enregistré une amélioration de leur rentabilité en 2010. Le bénéfice net de ce secteur s’est établi à 3,8 milliards de dollars, soit 30 % de mieux qu’en 2009.

De bons résultats en provenance des revenus de placement et une croissance des primes nettes gagnées par rapport aux sinistres nets expliquent en partie cette performance. L’AMF note que la valeur totale des sinistres directs subis au Québec est passée de 4,7 milliards de dollars en 2009 à 4,3 milliards de dollars en 2010, faisant baisser le taux de sinistres directs de 62,2 % à 56,2 %.

Malheureusement, la hausse de la rentabilité des assureurs de dommages n’a pu contrebalancer la chute de rentabilité des assureurs de personnes. Ainsi, le bénéfice net des assureurs de personnes et de dommages exerçant au Québec s’est atrophié de 13,5 % pour se chiffrer à 10,3 milliards $. En revanche, les primes directes souscrites au Québec ont atteint 19,5 milliards $, en hausse de 2,5 % par rapport à 2009.

Au 31 décembre 2010, 289 assureurs détenaient un permis pour exercer leurs activités au Québec, soit 104 en assurance de personnes, 180 en assurance de dommages et 5 en assurance de personnes et de dommages.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000