A A A
Économie

Les bénéfices de la BN en hausse, ceux de BMO en baisse

28 mai 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Banque Nationale a enregistré de bonnes performances de ses activités de gestion de patrimoine et des marchés financiers au deuxième trimestre, en plus de relever son dividende, rapporte La Presse canadienne.

La sixième plus grande banque au pays a déclaré hier un bénéfice net de 404 M$, ou 1,13 $ par action, ce qui représente une hausse de 12 % par rapport à la même période l’an dernier.

Abstraction faite des éléments non récurrents, le profit ajusté de l’institution montréalaise a progressé de 10 %, à 411 M$, ou 1,15 $ par action, comparativement à 375 M$, ou 1,05 $ par action, lors du deuxième trimestre de 2014.

Mieux que les prévisions des analystes

Cette performance a dépassé les prévisions des analystes sondés par Thomson Reuters, qui tablaient sur un profit ajusté par action de 1,12 $.

Pour la période terminée le 30 avril, les recettes ont bondi de près de 11 %, passant de 1,28 G$ à 1,42 G$. Le secteur des marchés financiers, lui, a dégagé un résultat net de 160 M$, en hausse de 25 % comparé aux 128 M$ enregistrés au deuxième trimestre 2014.

Du côté de la gestion de patrimoine, le résultat net a bondi de 49 % pour s’établir à 103 M$, une croissance attribuée principalement à un gain sur cession d’actions de la firme de gestion de placements Fiera Capital.

Dividende relevé de 4 %

Pour leur part, les activités des particuliers et des entreprises ont dégagé un résultat de 166 M$, en hausse de 5,73 % par rapport à la même période l’an dernier.

Enfin, le dividende de la BN a été relevé de 4 % pour s’établir à 52 cents par action.

« Ces bons résultats témoignent de la vigueur de nos activités et notamment de la croissance soutenue des prêts et des dépôts des particuliers et des entreprises, de l’accroissement des revenus du secteur de gestion de patrimoine et d’une bonne performance de nos activités des marchés financiers », s’est félicité le président et chef de la direction de la banque, Louis Vachon.

L’action de BMO en recul

En revanche, le bénéfice net de BMO Groupe financier a reculé de 7 % pour s’établir à 999 M$, ou 1,49 $ par action, toujours au deuxième trimestre, tandis que son bénéfice net ajusté grimpait de 5 % à 1,15 G$, ou 1,71 $ par action.

Au même moment l’an dernier, la banque affichait un bénéfice net de 1,1 G$, ou 1,60 $ par action, et un bénéfice ajusté de 1,1 G$, ou 1,63 $ par action. De leur côté, ses revenus trimestriels ont atteint 4,5 G$ après avoir été de 4,4 G$ il y a un an.

Pour leur part, les Services bancaires Particuliers et entreprises de l’institution financière ont produit un bénéfice ajusté combiné de 706 M$, soit une hausse de 8 % comparativement à la même période en 2014.

Dividende relevé de 2 %

La dotation à la provision pour pertes sur créances, elle, est demeurée stable à 161 M$, contre 162 M$ l’an dernier.

Enfin, BMO a annoncé un dividende de 82 cents par action ordinaire pour le troisième trimestre de l’exercice 2015, ce qui représente une progression de deux cents par action, ou 2 % de plus qu’au trimestre précédent, et quatre cents par action, ou 5 % de plus qu’il y a un an.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.