A A A

Les bons résultats de La Laurentienne n’émeuvent pas les investisseurs

7 septembre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’action de la Banque Laurentienne reculait de près de 2  % jeudi dernier en mi-séance à Toronto. Les investisseurs ont réagi avec tiédeur à la publication des résultats du 3e trimestre de 2007.

Pourtant, les données indiquent des améliorations presque partout. Le revenu total de 151 millions de dollars affiche une hausse de 9 % sur le même trimestre de l’année précédente. Le revenu net s’est établi à 23,2 millions de dollars, en hausse de 274 %. La Banque Laurentienne explique cette performance exceptionnelle par le fait qu’en 2006, le revenu net incluait un rajustement défavorable relatif aux impôts 11 millions de dollars. Si on exclut ce rajustement, le bénéfice net en 2006 aurait été de 17,2 millions de dollars. Donc, si on compare les résultats de 2007 avec les données rajustée de 2006, la Laurentienne enregistre une amélioration de 35 % de sa rentabilité au 3e trimestre de 2007. Cela s’est reflété sur le rendement des capitaux propres, qui est passé de 1,7 % en 2006 à 10,5 % cette année.

« La Banque a réalisé une performance très solide pour ce 3e trimestre. Après neuf mois, tous les secteurs d’activité ont contribué à la croissance et les résultats dépassent nos objectifs », a déclaré Réjean Robitaille, pdg de la Banque Laurentienne.

Tous les secteurs ont mis l’épaule à la roue de la rentabilité.
* Services financiers aux particuliers. Le bénéfice net est de 9,7 millions de dollars, en hausse de 44 % sur l’an dernier.
* Services financiers aux entreprises. Le bénéfice net de 6,9 millions de dollars est en baisse de 11,5 % sur celui de 2006.
* B2B Trust. Les profits ont bondi de 19 % à 8,1  millions de dollars.
* Valeurs mobilières Banque Laurentienne. Le bénéfice net a avancé de 20 % à 600 000 $.

On s’explique mal la réaction des investisseurs vis-à-vis de ces résultats. Il faut dire que tous les titres des grandes banques canadiennes étaient en baisse au moment de mettre en ligne. Parmi les plus forts reculs, on note celui de BMO Groupe financier(- 0,98 %)et celui de la Banque Nationale(- 1,55 %).

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000