A A A
Argent

Les caisses de retraite finissent l’année 2010 en beauté

25 janvier 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

flechehausse_100Les gestionnaires de fonds communs diversifiés ont enregistré, durant le quatrième trimestre, un rendement médian avant frais de gestion de 4,8 %. Pour l’ensemble de l’année 2010, le rendement médian a été de 10,6 %, selon  les résultats de l’Univers de performance des fonds communs des gestionnaires de caisses de retraite de Morneau Shepell.

La forte progression des marchés boursiers au quatrième trimestre a permis aux caisses de retraite d’obtenir pour une deuxième année consécutive, un rendement beaucoup plus élevé que celui prévu selon les hypothèses actuarielles généralement utilisées.

« La situation financière des caisses de retraite dans leur ensemble demeure toutefois difficile puisque, durant la même période, la valeur du passif actuariel de solvabilité a augmenté en raison de la baisse des taux d’intérêt requis pour calculer ce passif. Cette hausse du passif de solvabilité a donc réduit les gains qu’ont enregistrés les caisses de retraite en 2010 », a indiqué Jean Bergeron, associé au sein du Groupe de services-conseils en gestion d’actif chez Morneau Shepell.

Au cours du quatrième trimestre de 2010, les gestionnaires de fonds communs diversifiés ont produit, en moyenne, un rendement supérieur à celui du portefeuille de référence. En effet, le rendement médian des gestionnaires (4,8 %) a été supérieur de 0,9 % au rendement du portefeuille de référence (avec une répartition de 55 % en actions et de 45 % en titres à revenu fixe) utilisé par plusieurs caisses de retraite (3,9 %). Pour l’ensemble de l’année, le gestionnaire médian a réussi à ajouter 0,8 % au rendement du portefeuille de référence.

Excellente année pour les actions canadiennes
Pour l’ensemble de l’année 2010, les gestionnaires d’actions canadiennes ont fourni un rendement médian de 16,4 %, comparativement à un rendement de 17,6 % pour l’indice S&P/TSX.

Durant cette période, l’indice des titres à petite capitalisation, le S&P/TSX petite capitalisation, a procuré un rendement de 35,1 %, tandis que l’indice complémentaire S&P/TSX pour les titres à moyenne capitalisation a enregistré un rendement de 30,3 % et que l’indice S&P/TSX 60, qui correspond aux titres à grande capitalisation, a généré un rendement de 13,8 %.

Année satisfaisante pour les actions étrangères
Les rendements médians des gestionnaires de fonds d’actions ainsi que les rendements des principaux indices pour l’année 2010 sont les suivants :
> 8,5 % pour les actions américaines et 8,9 % pour l’indice S&P 500 ($ CA);
> 3,4 % pour les actions internationales contre 2,1 % pour l’indice MSCI EAEO ($ CA);
> 6,5 % pour les actions mondiales contre 5,9 % pour l’indice MSCI Monde ($ CA);
> 10,9 % pour les actions des marchés émergents contre 12,9 % pour l’indice MSCI marchés émergents ($ CA).

Les obligations canadiennes dépassent l’indice
Pour l’année 2010, les gestionnaires d’obligations (mandat Univers) ont dégagé un rendement médian de 7,2 %, soit un rendement supérieur de 0,5 % à celui de l’indice de référence DEX Univers (6,7 %).

Les obligations à long terme ont connu un rendement de 12,5 %, alors que les obligations à moyen et à court terme ont enregistré des rendements de 7,8 % et 3,6 % respectivement. Les obligations à rendement élevé ont affiché un rendement de 15,2 %, tandis que les obligations à rendement réel ont atteint un rendement de 11,1 %.

Les placements non traditionnels
L’indice Dow Jones Credit Suisse des fonds de couverture (anciennement CSFB/Tremont des fonds de couverture) a fourni un rendement de 5,0 % ($ CA) au quatrième trimestre de 2010.


Loading comments, please wait.