A A A
Certificat

Les Canadiens hésitent à parler d’argent avec leurs enfants

16 avril 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les Canadiens discutent plus volontiers des aléas de l’existence avec leurs enfants plutôt que de leur situation financière familiale, indique un sondage publié hier par BMO Groupe financier.

Effectuée en ligne du 27 au 29 janvier par la firme Pollara auprès d’un échantillon de 1 006 personnes âgées de 18 ans et plus, cette enquête d’opinion révèle en effet que les deux tiers des parents (66 %) au pays affirment être davantage prêts à parler avec eux des problèmes de la vie quotidienne en général plutôt que des affaires d’argent (34 %).

« Pas très à l’aise »

Au Québec, la proportion d’adultes qui se dit « pas très à l’aise » avec l’idée de discuter de leurs finances en famille atteint même 88 %, comparativement à 53 % en Colombie-Britannique et à 59 % en Ontario.

Le sondage montre également qu’un quart (25 %) des parents d’un océan à l’autre sont « fermement convaincus » d’être assez compétents pour dispenser une bonne éducation financière à leur progéniture. À noter qu’au Québec, cette proportion tombe à 21 %, contre 29 % en Ontario.

Manque d’éducation financière

Par ailleurs, seuls 49 % des répondants se disent optimistes quant à l’avenir de leurs enfants, près de la moitié d’entre eux estimant que le manque d’éducation financière est, au moins en partie, responsable de cette situation.

Enfin, moins du tiers des sondés (30 %) croient que les jeunes qui obtiennent leur diplôme aujourd’hui sont suffisamment préparés en vue de s’assurer un bon avenir financier.

Parlons argent avec nos enfants

Créée il y a deux ans à Montréal et à Toronto, la journée Parlons argent avec nos enfants, qui avait lieu hier, a pris de l’expansion au pays, puisque plus de 2 000 écoles ont participé à cette 3e édition au Québec, en Ontario, dans les Prairies, en Alberta et au Canada atlantique.

Cette initiative, élaborée par la Fondation canadienne d’éducation économique en collaboration avec BMO, a pour but d’encourager les parents et les enseignants « à engager la conversation avec leurs jeunes sur les questions d’argent et de finances personnelles ».


La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques