A A A
Immobilier

Les Canadiens les plus riches aiment les prêts hypothécaires

3 juillet 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Environ 20 % des Canadiens « à valeur nette élevée », c’est-à-dire ceux dont l’actif à investir est de 500 000 dollars ou plus, détiennent un prêt hypothécaire et celui-ci s’élève en moyenne à 157 000 dollars, indique un sondage publié hier par le Groupe Investors.

Réalisée en ligne au mois d’avril par Harris-Décima auprès de 1009 personnes « d’un océan à l’autre », cette enquête révèle qu’ils utilisent souvent ce prêt comme « une stratégie de placement réfléchie et intentionnelle ».

En effet, 67 % des répondants détenteurs d’un tel prêt ont affirmé qu’ils possédaient les fonds pour le rembourser entièrement.

« L’idée qu’on contracte un prêt hypothécaire uniquement pour remédier à un manque de fonds à l’achat d’une maison est contredite par bien des Canadiens fortunés », constate Bruno Therrien, planificateur financier pour Investors.

Destiné à mieux comprendre pourquoi cette frange de la population contracte un prêt hypothécaire, le sondage met en lumière diverses stratégies de planification financière, qui vont de la planification fiscale à l’achat d’immeubles locatifs générateurs de revenus.

Prêt hypothécaire à la retraite

Dans l’ensemble, sept répondants sur 10 ont déclaré qu’ils n’envisageraient pas l’achat d’une propriété sans l’avoir examiné dans le cadre de leur plan financier global.

Enfin, un sondé sur cinq a été conseillé par son représentant quant aux options hypothécaires qui conviendraient le mieux à sa situation.

Bien que certains Canadiens fortunés prévoient rembourser leur prêt hypothécaire avant leur retraite, plus du quart de ceux qui en détiennent un ne comptent pas en faire autant, constate Bruno Therrien.

« Vendre des placements pour rembourser un prêt hypothécaire avant la retraite peut engendrer des gains en capital, précise-t-il. Les retraités de ce groupe démographique qui prévoient effectuer leurs versements hypothécaires sans difficulté conçoivent leur prêt hypothécaire à faible taux comme un avantage fiscal. »

Les riches propriétaires en chiffres

• 80 % des Canadiens « à valeur nette élevée » ont 55 ans ou plus et 58 % sont retraités;

• 67 % affirment ne pas avoir besoin de l’argent consacré à leurs paiements hypothécaires;

• 33 % possèdent plus d’une propriété;

• 10 % en possède au moins trois;

• 51 % détiennent des propriétés à des fins récréatives;

• 42 % détiennent des propriétés locatives à titre d’investissement;

• 11 % ont acheté une propriété pour leurs enfants ou leurs parents.

Loading comments, please wait.