A A A
Achats/ventes au detail

Les Canadiens ne prévoient pas reporter leur retraite

10 février 2010 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les conclusions d’une récente étude réalisée par la Banque Scotia sur les attitudes des investisseurs canadiens montrent que 73 % des investisseurs canadiens ne prévoient pas modifier l’âge auquel ils prendront leur retraite malgré la conjoncture économique et boursière incertaine des deux dernières années.

Parmi les 22 % des investisseurs canadiens qui repoussent leur retraite à cause du contexte économique, plus de la moitié (56 %) se trouvent dans la tranche d’âge le plus près de la retraite, à savoir entre 45 et 64 ans.

« C’est rassurant de constater que la majorité des investisseurs canadiens n’ont pas modifié leur projet de retraite, ce qui indique qu’ils ont conservé leurs placements en 2009 et respecté leurs plans à long terme, constate Beverley Moir, conseillère principale, Gestion de patrimoine, chez ScotiaMcLeod. Ceux qui n’ont pas quitté le long terme des yeux ont probablement profité du solide redressement des bourses au deuxième semestre de 2009, ce qui leur a permis de compenser les pertes subies pendant la crise qui avait commencé en 2008. »

L’investisseur canadien moyen prévoit prendre sa retraite à 61 ans. La moitié (49 %) dit prévoir quitter le marché du travail avant 65 ans, alors qu’ils n’étaient que 43 % à penser ainsi en 2008. De plus, le nombre d’investisseurs disant ne prévoir qu’une semi-retraite a été divisé par deux (5 % en 2009 comparativement à 10 % en 2008).

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000