A A A
Économie

Les Canadiens ont soif de titres étrangers

20 mai 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Deux sommets ont été atteints en mars quant aux investissements étrangers des Canadiens. Les investisseurs canadiens ont acheté pour 7,9 milliards de dollars en titres étrangers, un record inégalé depuis novembre 2012. Ils ont aussi acquis pour 6,4 milliards de dollars d’actions étrangères, soit le plus haut niveau depuis avril 2007. Les Canadiens ont surtout privilégié les fonds investis dans les marchés boursiers étrangers et les actions autres qu’américaines, selon un communiqué émis par Statistique Canada.

Les titres d’emprunt étrangers, notamment les bons du Trésor américain, ont également été populaires auprès des investisseurs du pays, puisqu’ils en ont acquis pour 1,5 milliard. C’est donc « un sixième mois consécutif d’investissement dans les instruments d’emprunt, lequel a été modéré par un désinvestissement en obligations de sociétés américaines et en effets étrangers », ajoute Statistique Canada.

Désinvestissement étranger

Pendant la même période, les investisseurs étrangers se sont départis de 1,2 milliard de titres canadiens. C’est « le premier désinvestissement mensuel » de 2014, explique Statistique Canada, ajoutant que ce sont surtout les effets des administrations publiques et ceux de société qui ont fait l’objet de cette désaffection. Cette sortie nette de fonds se chiffre à 9,1 milliards quant aux opérations de portefeuille en mars et à 10,4 milliards pour le 1er trimestre 2014.

« Les avoirs étrangers en effets du gouvernement fédéral ont fléchi de 3,4 milliards, sous l’effet de la tendance à la baisse de l’encours total de ces instruments », selon Statistique Canada, qui ajoute que les expositions aux effets de sociétés privées ont également diminué en mars.

Les obligations et actions canadiennes plaisent

Près de 2 milliards. C’est le montant qu’ont investi les investisseurs étrangers dans le marché obligataire canadien. Les obligations libellées en dollars américains ont également été populaires, ce qui a permis un investissement étranger de 5,2 milliards dans les obligations de sociétés privées.

Quant aux actions canadiennes, les investisseurs étrangers en ont acheté pour 3 milliards de dollars, faisant de mars le septième mois consécutif d’investissement dans ce type de titres.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques