A A A
Établissements

Les Canadiens ont une bonne opinion de leurs banques

30 avril 2014 | Rémi Maillard | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Un sondage commandité par l’Association des banquiers canadiens (ABC) révèle que 81 % des consommateurs ont une bonne image du secteur bancaire au pays, un chiffre qui atteint 90 % lorsqu’ils évaluent leur propre banque.

Réalisée par Abacus Data auprès d’un échantillon national de 1007 personnes âgées de 18 ans ou plus, cette enquête a été menée par téléphone entre le 30 novembre et le 12 décembre 2013.

Ainsi, 71 % des sondés affirment que la technologie adoptée par leur institution a rendu plus pratiques les services et transactions bancaires, tandis que 95 % déclarent être fiers de la bonne tenue des banques canadiennes lorsqu’ils pensent à ce qui s’est produit avec d’autres établissements ailleurs dans le monde.

Une bonne source de conseils

Plus des trois quarts des répondants (76 %) croient également que les banques font bien leur travail quand il s’agit de protéger leurs renseignements personnels et financiers, et 67 % jugent qu’elles représentent une importante source de conseils pour la planification de la retraite. Enfin, 76 % estiment recevoir un bon service en échange des frais qu’ils acquittent.

Par ailleurs, le sondage indique que 33 % des clients ne paient aucuns frais de service grâce à leur forfait bancaire (aînés, étudiants ou nouveaux arrivants), au solde minimum qu’ils maintiennent dans leur compte ou parce qu’ils ont opté pour un forfait services en ligne seulement.

Selon l’ABC, ce pourcentage élevé de clients satisfaits est dû à la qualité des services qu’ils reçoivent ainsi qu’à la bonne performance des établissements financiers canadiens au cours des dernières années.

« Nos banques sont restées vigoureuses »

« Durant la crise financière mondiale, alors que de nombreuses banques ailleurs dans le monde ont fait faillite ou ont été renflouées par les contribuables, nos banques sont restées vigoureuses. Elle n’ont pas cessé d’accorder des prêts et ont continué à offrir aux déposants un endroit sûr où épargner et investir », précise l’Association.

En outre, « elles ont poursuivi leurs efforts afin d’améliorer l’expérience des clients et de leur apporter des moyens pratiques pour accéder aux services bancaires : une nouvelle technologie mobile et en ligne, des heures d’ouverture plus longues, un horaire de fin de semaine et des services-conseils plus solides ».

Les quelque 40 établissements bancaires présents au pays se font concurrence et luttent aussi contre d’autres fournisseurs de services financiers, notamment les coopératives financières, les compagnies d’assurance et les sociétés de fiducie, souligne l’ABC.

Pas étonnant, donc, que 90 % des répondants au sondage affirment qu’il y a suffisamment de choix pour répondre à leurs besoins. Ni que 61 % déclarent être en mesure de changer d’institution quand ils le veulent pour réduire ces frais.

« Les consommateurs sentent qu’ils ont le contrôle et qu’ils peuvent magasiner afin d’obtenir le forfait bancaire adéquat à un coût acceptable pour eux », conclut l’association.

Loading comments, please wait.