A A A

Les Canadiens ralentissent leurs investissements à l’étranger

17 septembre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Pour un troisième mois consécutif, les Canadiens ont ralenti leurs achats de titres étrangers, indique Statistique Canada qui publiait les données de juillet 2007.

En effet, les investisseurs d’ici n’en ont acquis que pour 3,6 milliards de dollars. On est loin des 13,1 milliards enregistrés en avril 2007. En juillet, près des deux tiers des investissements ont porté sur des actions étrangères, tandis que les placements dans les obligations à long terme ont été négligeables.

Pour ce qui est des actions, les Canadiens ont continué de favoriser les titres étrangers. Ils s’en sont procuré pour 2,3 milliards de dollars. Près des trois quarts de ces achats ont porté sur des actions américaines. Statistique Canada croit qu’ils ont profité du fait que les cours des actions aux États-Unis ont fléchi et que l’incertitude face à certains marchés de dettes croissait. Entre-temps, les Canadiens ont acheté pour 580 millions de dollars d’actions non américaines en juillet, après en avoir cédé pour 2,2 milliards de dollars en juin.

En ce qui concerne l’achat d’obligations étrangères par des Canadiens, les investissements ont ralenti fortement en juillet pour s’établir à 259 millions de dollars, après 19 mois d’acquisitions soutenues et ininterrompues atteignant en moyenne 4,2 milliards de dollars par mois. L’investissement de juillet s’est encore concentré sur les obligations non américaines, les résidents d’ici en ayant acheté pour 2,5 milliards de dollars de plus, tout en vendant 2,2 milliards de dollars d’obligations américaines. « Le désinvestissement dans les obligations américaines visait surtout les obligations du gouvernement, principalement celles ayant une échéance restante de moins de 5 ans ou de plus de 20 ans », a souligné l’agence fédérale.

Pour leur part, les investisseurs étrangers ont regarni leur portefeuille avec des actions canadiennes en juillet, en ayant acquis pour 2,5 milliards de dollars. Les non-résidents avaient précédemment cédé des sommes de 2,9 milliards de dollars et de 1,4 milliard de dollars respectivement en mai et en juin, principalement à la suite d’importants remboursements d’actions.

Bien que les remboursements d’actions canadiennes soient demeurés importants(853 millions de dollars), l’investissement en juillet a été alimenté par des acquisitions de 3,3 milliards de dollars en actions en circulation. Il s’agissait essentiellement d’actions d’entreprises canadiennes ayant annoncé des prises de contrôle impliquant des investisseurs étrangers, mais qui n’avaient pas encore été conclues.

Loading comments, please wait.