A A A
Dollar

Les Canadiens sont préoccupés par la faiblesse du huard

30 juillet 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Près des trois quarts des Canadiens (73 %) se disent préoccupés par la situation économique au pays due, notamment, aux effets néfastes du choc pétrolier, selon un récent sondage mené pour le compte de RetailMeNot.ca.

Menée en ligne les 13 et 14 juillet par Angus Reid auprès de 1 506 adultes âgés de 18 ans et plus, cette enquête d’opinion montre que leur inquiétude a des répercussions concrètes dans leur vie quotidienne.

Ainsi, une majorité de répondants affirment qu’ils font désormais davantage attention à leurs habitudes d’achat, la moitié d’entre eux (47 %) craignant même de ne pas pouvoir s’offrir tout ce dont ils auront besoin cette année.

MOINS DE VOYAGES AUX ÉTATS-UNIS

De même, 65 % des personnes interrogées déclarent qu’il est important de s’en tenir à un budget précis, quels que soient les sacrifices personnels que cela implique, et 62 % précisent que les coupes qu’ils ont dû effectuer les ont empêché de pratiquer certaines activités.

Enfin, plus de la moitié des sondés (58 %) indiquent qu’ils n’iront pas aux États-Unis durant l’été à cause de la faiblesse du huard par rapport au dollar américain. Deux tiers des répondants (66 %) jugent d’ailleurs que les achats transfrontaliers sont devenus moins intéressants financièrement qu’auparavant en raison du taux de change défavorable.

Résultat, ils seront 63 % à faire du tourisme à l’intérieur des frontières du pays au cours des prochaines semaines et, plutôt que d’effectuer leurs emplettes en ligne sur des sites américains, une majorité (59 %) privilégiera les achats locaux.

AUGMENTATION DU COÛT DE LA VIE

D’une façon générale, conclut le sondage, une écrasante majorité de Canadiens (88 %) croient que le coût de la vie a augmenté, ce qui oblige un consommateur moyen à débourser plus de 2 000 dollars par mois pour l’essentiel, notamment l’épicerie, le logement, le gaz ou l’électricité et les transports.

« Cependant, s’ils font un peu attention, les consommateurs devraient quand même être en mesure de satisfaire leurs besoins tout au long de l’année, nuance Kristen Larrea, de RetailMeNot.

Comment? « En procédant à quelques changements de comportement simples, comme utiliser des outils de comparaison des prix et rechercher les promotions en ligne, de façon à maximiser leur pouvoir d’achat et à en avoir plus pour leur argent. »

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.